Le baromètre s’appliquera en principe jusqu’à la fin juin, selon Vandenbroucke

Le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke a esquissé le processus qui pourrait mener à l'abandon de ce baromètre Covid.

Vandenbroucke en Commission de la Santé
Franck Vandenbroucke en commission de la Santé, au Parlement fédéral à Bruxelles, le 25 janvier 2022 @BelgaImage

Le baromètre approuvé par les différents gouvernements du pays s’appliquera en principe jusqu’à la fin juin, a indiqué mardi le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke, en commission de la Santé de la Chambre. Il pourrait toutefois être retiré plus tôt en fonction des évaluations qui auront lieu d’ici là.

Jusque fin juin ou avant

Vendredi, le comité de concertation s’est accordé sur un outil censé assurer de plus grandes transparence et prévisibilité dans la gestion de la crise dans quelques secteurs (culture, horeca, sport, événementiel). Depuis lors, des questions se posent sur la durée de validité de ce baromètre. Interrogé lundi, le commissaire Corona, Pedro Facon, a expliqué que, pour l’heure, les critères justifiant l’abandon du baromètre n’avaient pas encore été définis. Une évaluation aura lieu lors de chaque réunion du comité de concertation.

"Le comité de concertation a dit que le thermomètre permettrait d’aller jusqu’à la fin juin", a souligné le ministre en réponse à plusieurs députées. Un retrait avant cette échéance est possible. Il dépendra des évaluations du Codeco. "Il est tout à fait possible que l’on range ce système avant la fin juin", a-t-il ajouté. Le ministre a précisé qu’il s’agissait d’un outil destiné à la gestion de la crise sanitaire provoquée par la pandémie de covid-19, et non par un autre virus.

Sur le même sujet
Plus d'actualité