Covid-19: la SNCB à nouveau obligée de réduire son offre en trains

Avec les maladies et quarantaines parmi le personnel, la SNCB n'est pas en mesure de proposer la même offre de trains que d'habitude.

Des trains en moins
(@Belga Image)

En raison de l’évolution de l’épidémie et de l’augmentation du nombre de contaminations, la SNCB, actuellement confrontée à des cas de maladie et/ou de quarantaine parmi son personnel, est contrainte de réduire temporairement et de manière planifiée son offre de trains d’environ 6,5% à partir de ce mercredi 26 janvier, annonce-t-elle lundi.

L’entreprise ferroviaire souhaite, de la sorte, limiter au maximum les désagréments pour ses voyageurs et éviter que, chaque jour, des trains ne doivent être supprimés de manière imprévue. Une attention toute particulière a été accordée pour maintenir les trains essentiellement fréquentés par les élèves et les étudiants, assure-t-elle.

Un retour à l’offre complète sera effectué dès que possible, en fonction de l’évolution des chiffres liés aux cas de maladie et/ou de quarantaine, précise la SNCB, qui renforcera la composition des trains de l’offre existante là où cela s’avère nécessaire afin de garantir le confort de ses clients.

Concrètement, à partir de ce mercredi, un des quatre trains IC par heure entre Anvers et Bruxelles est supprimé en semaine. Les trains IC entre Mons et Aulnoye ainsi qu’entre Namur-Charleroi et Maubeuge sont également supprimés de manière provisoire (en semaine et durant le week-end). Les navetteurs se rendant en France sont invités à voyager via Lille.

Plusieurs liaisons ferroviaires suburbaines (trains S) seront en outre temporairement supprimées ou adaptées. Le S7 Hal – Vilvorde et le S9 Landen – Bruxelles-Schuman – Braine-l’Alleud seront ainsi supprimés, excepté un train S9 depuis Landen pour assurer le transport domicile-école.

La liaison ferroviaire S42 (Flémalle-Haute – Liège – Liers) dans la région liégeoise sera également supprimée, sauf deux trains (un dans chaque direction) le matin pour le trajet domicile-école.

Dans la région de Charleroi, la relation S61 ne circulera qu’à raison d’un train par heure au lieu d’un par demi-heure entre Charleroi, Namur et Jambes. Avant et après les heures de cours, un second train S61 sera maintenu pour garantir le trajet domicile-école.

Enfin, quelques trains circulant en heures de pointe sont également supprimés. Il s’agit de deux trains S63 entre Charleroi-Sud et Erquelinnes (un dans chaque direction), deux trains P entre Ostende et Bruxelles (un dans chaque direction) et un train P le soir entre Bruxelles-Midi et Visé.

La SNCB recommande aux voyageurs de consulter le planificateur de voyage en ligne ou son application mobile la veille de leur déplacement en train.

Sur le même sujet
Plus d'actualité