70 personnes supplémentaires évacuées d’Afghanistan vers la Belgique

34 premiers Belges et ayants droit ont débarqué en Belgique ce jeudi. Les autres sont attendus dans les prochains jours.

Kaboul
© Belga Image

Une première partie d’un groupe de 70 personnes rapatriées d’Afghanistan est arrivée jeudi sur le sol belge, depuis le Pakistan en passant par Doha (Qatar), ont informé jeudi les cabinets des ministres de la Défense Ludivine Dedonder, des Affaires étrangères Sophie Wilmès et du secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration Sammy Mahdi.

Ce sont " 34 premiers Belges et ayants droit " qui ont débarqué en Belgique par un vol commercial, les 36 autres étant attendus " dans les jours qui viennent ". Il s’agit surtout de personnes qui ont travaillé pour la Défense, ou de défenseurs des droits humains, Afghans et Belges, dont on estime qu’ils pourraient être en danger à la suite de la prise de pouvoir des Talibans en Afghanistan.

Ces 70 personnes n’avaient pas les documents de voyage nécessaires pour quitter le pays et ont bénéficié d’une opération de facilitation spéciale de la part des autorités pakistanaises. Grâce à un travail diplomatique et la collaboration d’Islamabad, " les personnes qui figuraient sur les listes d’évacuation de pays tiers – dont la Belgique – et qui ne disposaient pas des documents de voyage requis (…) ont pu, malgré tout, entrer sur le territoire pakistanais " en ce début janvier et être emmenées jusqu’à la capitale pour y être embarquées sur un vol de rapatriement, ont indiqué les ministres et le secrétaire d’Etat dans un communiqué conjoint. Trois personnes atterrissent en Belgique mais se rendront ensuite au Luxembourg.

Le dernier groupe à évacuer d’Afghanistan "

Les personnes qui ont collaboré avec la Défense belge seront logées dans un premier temps dans les infrastructures de la Défense, selon la ministre compétente Ludivine Dedonder. Fin août, la vaste opération " Red Kite " pilotée par la Défense avait déjà permis d’évacuer vers Islamabad, puis vers Melsbroek, un peu plus de 1.400 personnes (1.430 selon la communication des ministres).

Une série de Belges et détenteurs de titres de séjour ont par la suite encore pu quitter Kaboul avec les vols spéciaux mis en place par le Quatar: " 170 Belges et détenteurs de permis de séjour ", selon les ministres. C’est sans compter les personnes, difficiles à quantifier, qui ont rejoint l’Europe par leurs propres moyens.

Les 70 personnes, rapatriées jeudi ou encore en attente à Islamabad, formaient " le dernier groupe à évacuer d’Afghanistan ", selon les commentaires de la ministre Sophie Wilmès.

Sur le même sujet
Plus d'actualité