Horeca, culture… les contours du baromètre corona dévoilés

Le fameux baromètre Covid pourrait être présenté lors du prochain Comité de concertation, vendredi.

baromètre covid-19 corona coronavirus comité concertation codeco horeca culture
Le baromètre Corona sera au menu du prochain Comité de concertation @BELGAIMAGE

Des mois qu’on en parle. Censé permettre davantage de prévisibilité des mesures, ce plan de gestion de la crise sanitaire était au menu d’une réunion, lundi, entre le fédéral et les entités. Il devrait également être au programme du Codeco de ce vendredi. Et à en croire Le Soir et La Libre, qui ont mis la main sur une copie, le projet de baromètre corona est doucement mais sûrement en train de prendre forme.

Selon les deux quotidiens, le baromètre ne concernera que quelques secteurs : la culture, ainsi que les autres événements publics (dont le sport) impliquant plus de 50 personnes ; l’horeca (et le monde de la nuit) ; les activités pour la jeunesse.

Vert, jaune, rouge : trois paliers de mesures sont prévus, correspondant chacun à un niveau de gravité de l’épidémie. Ces seuils seront franchis dès que les indicateurs épidémiologiques (tels que l’occupation des lits en soins intensifs) se dégradent. Des critères plus psychosociaux pourraient également être pris en compte.

Code vert : le masque conseillé dans l’horeca et la culture

Au niveau " vert ", le projet de baromètre corona fait tomber le masque pour de nombreuses activités, même en intérieur. Au restaurant, au café ou lors de réceptions (mariages, enterrements), le masque (FFP2) est en effet seulement conseillé pour les personnes vulnérables.

Même chose pour les événements intérieurs dits statique, soit avec un public " assis regardant en silence ou criant, acclamant, chantant ". Les compteurs CO2 restent obligatoires dans l’horeca. Il est possible de consommer debout. Le CST sera toujours exigé lorsque si les clients se " promènent activement ", dansent et circulent régulièrement dans l’établissement; bref pour tout ce qui concerne le monde de la nuit.

Code orange : retour du masque et du CST

En phase orange, le CST est à nouveau obligatoire pour les clients de l’horeca, et pour les spectateurs de la culture, dès que l’assistance atteint 50 personnes. Même chose pour le masque. Dans l’horeca, la norme norme CO2 est fixée à 900ppm ; la dépasser nécessite de prévoir des mesures compensatoires. Les tables sont réduites à 8 personnes, et 1,5 mètre entre les tables.

Pour les événements de plus de 50 personnes (culture, sport,etc.) la phase orange réduit les jauges de spectateur à 60%. Les nuitées restent autorisées pour la Jeunesse ; au-delà de 200 jeunes prévus lors de l’activité, un test est nécessaire.

Code rouge : heures de fermeture dans l’horeca, les festivals sont interdits

Stade le plus sévère du baromètre, le niveau rouge requiert le CST (pour le personnel aussi, donc) et le masque pour tout le monde dans l’horeca. La consommation debout est interdite. Une fermeture dès 23 heures est possible ; tables de 6 maximum. Les boîtes de nuit et les cafés dansant ferment.

Pour la culture et les autres événements de plus de 50 personnes, ce sont les mêmes mesures qu’en phase orange. Des heures de fermeture peuvent être imposées ; la capacité est réduite à 50%. Les congrès, les concerts debout ainsi qu’en extérieur, les festivals et les concerts sont interdits en phase rouge.

Pour les activités liées à la jeunesse, les nuitées restent possibles, moyennant un autotest avant et après. Le nombre de participants est réduit à 25 ; le port du masque, obligatoire.

Sur le même sujet
Plus d'actualité