George-Louis Bouchez, sénateur et président de Sparkoh !: un cumul incompatible

Nos confrères du Vif dévoilent que le président du MR cumule les fonctions de sénateur et de président de Sparkoh !, l'ancien Parc d'Aventures Scientifiques de Frameries. Ce n'est pas autorisé par la Région wallonne.

George-Louis Bouchez
Belga

En juillet 2019, George-Louis Bouchez, qui n’a pas été élu député, est invité par Charles Michel à se consoler au Sénat. Voilà donc GLB sénateur, à 34 ans. Or, le jeune loup est aussi président du Conseil d’Administration du PASS (le Parc d’Aventures Scientifique de Frameries) qui deviendra plus tard Sparkoh !. Un cumul qui n’est pas autorisé par la législation wallonne.

" Le mandat d’administrateur public est incompatible avec le mandat ou les fonctions de: (…) 2o membre du Parlement européen, des Chambres législatives fédérales ou d’un parlement de Région ou de Communauté ", dit l’article 8 du décret wallon relatif au statut de l’administrateur public. Or, la Région wallonne est l’actionnaire majoritaire du PASS. Bef, le président du MR est dans l’illégalité.

" Ce n’est pas un problème "

Bourde ? Pas pour lui. Interrogé sur la question par Le Vif / L’Express, Bouchez a répondu, en gros, que ce n’est pas sa faute : " Le greffe du Sénat n’a rien dit, la Cour des comptes n’a rien dit, et le parlement et le gouvernement wallon n’ont rien dit. Il y a des dizaines de fonctionnaires qui ont estimé que ce n’était pas un problème… "

Pourtant, sur le site web du Sénat, il est écrit que " le parlement n’exerce pas de contrôle systématique des incompatibilités qui pourraient exister dans le chef de ses membres. C’est aux élus qu’il revient de vérifier leur situation et, le cas échéant, de renoncer à un ou plusieurs mandats ". Pour le coup, l’élu n’a pas vérifié sa situation. Ajouté à cela que George-Louis Bouchez avait promis de quitter le Sénat s’il était élu président du MR et on peut se poser la question. Si ce n’est pas une bourde, de quoi s’agit-il ?

Sur le même sujet
Plus d'actualité