Adrien Dolimont (MR) devient ministre wallon du Budget à la place de Jean-Luc Crucke

Cet ingénieur de 33 ans était jusqu'à présent échevin des Finances et président du CPAS de Ham-sur-Heure. Il prêtera serment jeudi.

Le nouveau ministre wallon du Budget
Adrien Dolimont. (@Belga Image)

Le choix d’Adrien Dolimont est celui de la " jeunesse et de l’expertise ", a expliqué mardi le président du MR, Georges-Louis Bouchez, à l’occasion de la présentation du futur ministre wallon du Budget, des Finances, des Aéroports et des Infrastructures sportives. A ses yeux, il était important de renforcer la province de Hainaut, dont est originaire le nouveau ministre, en faisant émerger de nouvelles têtes.

Dolimont a été le plus jeune échevin de Wallonie en 2006, il est actuellement échevin des Finances à Ham-sur-Heure et président du CPAS. Il est par ailleurs ingénieur polytechnicien, auteur d’une thèse de doctorat et actif dans le secteur de la consultance.

Le futur ministre conservera les compétences de Jean-Luc Crucke et son cabinet. L’un des conseillers, Raphaël Dubois, en charge de chercher des moyens financiers sur les marchés internationaux, en prendra la direction.

C’est une équipe jeune, dynamique et extrêmement qualifiée ", a souligné M. Bouchez. " On veut aussi montrer que la situation budgétaire de la Wallonie est une priorité pour nous. Il nous faut des techniciens prêts à mettre les mains dans le cambouis. La question des finances publiques sera fondamentale pour que les francophones puissent avoir leur destin en mains dans notre pays. "

Dolimont s’est montré peu bavard devant la presse. Il va se plonger dans les dossiers qui l’attendent. " Tous les dossiers sont prioritaires. Il faut continuer à travailler au redressement de la Wallonie, comme cela a commencé il y a quelques années", a-t-dit.

Le nouveau ministre prêtera serment devant le parlement wallon jeudi. Le nom de M. Dolimont n’était pas cité lundi, après l’annonce de la démission de M. Crucke, parmi les " ministrables ". L’ingénieur de 33 ans prend place désormais au milieu des personnalités libérales en vue du Hainaut. L’ex-ministre fédéral Denis Ducarme, désigné brièvement ministre wallon en octobre 2020, ne retrouve pas une fonction gouvernementale. " Denis Ducarme reste quelqu’un de très important dans le parti. Il est aujourd’hui chef de file du MR à Charleroi, face à Paul Magnette ", a souligné M. Bouchez qui a insisté sur le " besoin de renouvellement ". " Dans un parti, il est important de faire émerger de nouvelles têtes ", a-t-il ajouté.

Sur le même sujet
Plus d'actualité