Les ports d’Anvers et Zeebrugge autorisés à fusionner

L'Autorité belge de la concurrence (ABC) a accepté que les deux sociétés flamande de gestion portuaire ne forment plus qu'une grande entreprise.

Fusion des ports d'anvers et zeebrugge
Le port d’Anvers. (@Belga Image)

L’Autorité belge de la concurrence (ABC) a approuvé la fusion de fait entre le port d’Anvers (Havenbedrijf Antwerpen) et celui de Zeebrugge (la Maatschappij van de Brugse Zeehaven), créant une entreprise portuaire intégrée (Haven van Antwerpen-Brugge/Port of Antwerp-Bruges), a-t-elle annoncé lundi.

L’instruction du gendarme de la concurrence portait notamment sur l’impact de la concentration sur les marchés de concessions portuaires et des services de port généraux et spécifiques pour les containers, le bulk fluide et le cargo ro-ro (roulier).

Le Collège de l’ABC a constaté, sur proposition de l’auditeur, que la concentration ne risque pas d’entraîner des effets susceptibles de faire obstacle à l’approbation, explique l’Autorité dans un communiqué.

Les deux ports flamands avaient annoncé en février 2021, à l’issue de deux ans de discussions, leur intention de fusionner. Les deux ports sont très complémentaires, Zeebrugge étant connu pour son trafic de voitures alors que le trafic de conteneurs est très important à Anvers. Le port d’Anvers-Bruges doit devenir le plus grand port à conteneurs (157 millions de tonnes) en Europe, devant Rotterdam (153 millions de tonnes), et le 13e port mondial en termes de conteneurs équivalents 20 pieds (13,8 millions d’EVP/TEU).

Sur le même sujet
Plus d'actualité