Voici les nouvelles recommandations du GEMS pour le Codeco

Les experts ont rendu un nouveau rapport pour servir de base aux deux réunions prévues pour le comité de concertation en janvier.

Erika Vlieghe et Franck Vandenbroucke
L’actuelle présidente du GEMS, Erika Vlieghe, avec le ministre de la Santé Franck Vandenbroucke, le 14 octobre 2020 à Edegem @BelgaImage

Jeudi, à partir de 9h30, le gouvernement fédéral et les régions se réuniront pour un nouveau Codeco. L’exécutif préparera pour la première fois cette année un état des lieux, avant une autre réunion prévue plus tard en janvier. À cette occasion les experts du GEMS ont écrit un rapport avec de nouvelles recommandations sanitaires.

École, contacts, télétravail, etc.

Des fuites dans les médias montrent que le GEMS préconise un certain nombre de petites restrictions. Par exemple, ils suggèrent de diviser par deux la capacité des transports en commun et d’annuler temporairement le jour de retour hebdomadaire au travail. Selon De Tijd, les experts proposent aussi l’adoption à 100% du télétravail partout où cela est possible. Par ailleurs, les experts insistent une nouvelle fois sur le strict respect des précautions actuelles: limitation des contacts, maintien de la distance et port de masques buccaux, bonne ventilation…

"La sensibilisation aux risques du variant Omicron" sera également un message important de ce Comité de concertation, confirme une source gouvernementale. "Moins pathogène ne veut pas dire que c’est un virus inoffensif". Surtout, maintenant que les règles de quarantaine et de tests pour les personnes vaccinées sont assouplies par nécessité, il faut répéter que les précautions restent cruciales pour limiter le nombre d’infections. De plus, la campagne de rappel vaccinal reste la ligne de défense la plus importante: 1 adulte sur 2 a déjà eu la nouvelle dose de vaccin. Le masque FFP2 est recommandé pour les personnes vulnérables et les experts proposent de limiter les contacts à "deux ou trois ménages".

Alors que les règles de quarantaine pour les cours s’assouplissent également dans l’éducation, le GEMS souligne une nouvelle fois l’importance des masques buccaux, de la ventilation, des bulles, etc. pour l’éducation. Avec le déploiement du vaccin pour les enfants, ce régime devrait éviter que la cinquième vague ne chasse les élèves des bancs de l’école et de la cour de récréation. La rentrée serait quant à elle confirmée pour ce lundi 10 janvier.

"Beaucoup de stabilité" en prévision au Codeco

À la fin de l’année dernière, le Comité consultatif a dû annuler la fermeture du secteur culturel sous la pression du Conseil d’État. Et tandis que les consultations au Palais d’Egmont se poursuivent, le tribunal examine également les plaintes des salles de bowling et de snooker. Dans ce contexte, le comité de consultation délibérera pour la première fois jeudi sur un nouveau plan sur lequel travaille la commission Covid et qui devrait offrir plus de prévisibilité et de perspective.

Le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke (Vooruit) et le Premier ministre flamand Jan Jambon (N-VA) en avaient déjà discuté avec le secteur culturel ces derniers jours. Le plan supposerait un certain nombre de seuils pour les manifestations publiques, prenant en compte, bien sûr, la situation épidémiologique et la pression sur les hôpitaux, mais aussi le statut du public (assis ou debout) et les spécificités des salles et autres lieux où des événements ont lieu. Cela nécessite encore plus de planification et de consultation, mais l’intention est toujours qu’un plan plus concret soit mis sur la table lors du deuxième comité de consultation à la mi-janvier.

En parallèle, l’institut de santé Sciensano a rapporté mercredi que le nombre d’infections au Covid-19 avait augmenté de 79% au cours de la dernière semaine de l’année dernière. La vague annoncée se déroule donc comme prévu, mais on ne sait toujours pas quel peut être l’impact du variant Omicron, moins virulent mais plus contagieux, sur les hôpitaux. L’augmentation y est pour l’instant moins forte, mais les hôpitaux sont toujours aux aguets et un variant moins létal peut aussi rapidement augmenter la pression si le nombre d’infections explose.

Le Comité de concertation, qui se déroulera ce jeudi sous une forme hybride au Palais d’Egmont et via des liaisons vidéo, tentera de cartographier au mieux la situation et les risques, éventuellement avec l’apport de scientifiques. Les mesures existantes sont à l’étude, mais une source gouvernementale s’attend surtout à "beaucoup de stabilité". "Il y a un assez large soutien pour les mesures telles qu’elles existent maintenant", dit une autre source.

Sur le même sujet
Plus d'actualité