5,7 milliards de francs belges encore à convertir: où se cachent-ils?

Plusieurs possibilités expliqueraient que ces anciens billets dorment toujours, et cela ne serait pas seulement le fait de la nostalgie.

Francs belges et euros
Des billets en francs belges et en euros, photographiés le 1er juin 2001 @BelgaImage

Il y a exactement vingt ans, le 1er janvier 2002, l’Europe fêtait la naissance de l’euro. Fini de convertir les monnaies à chaque passage de frontière dans la majorité de l’Europe de l’Ouest, voire au-delà (Finlande et Grèce, suivis par d’autres)! Une véritable révolution mais encore aujourd’hui, notre ancienne devise n’a pas totalement disparu. Selon la Banque nationale de Belgique, près de 6 milliards de francs belges toujours convertibles aux guichets de la Banque nationale de Belgique (BNB) sont encore dans la nature, soit l’équivalent d’un peu plus de 140 millions d’euros. Cela représente près de 15 millions de billets, soit plus de 5% de ceux qui circulaient il y a deux décennies. Reste plus qu’à les trouver.

Oubliés ou volontairement gardés?

Selon le porte-parole de la BNB, Geert Sciot, plusieurs hypothèses peuvent être émises pour savoir où ces francs belges dorment. "Il y aurait pas mal d’argent dans les placards ou dans des boîtes, ou encore sous un matelas", explique-t-il à la VRT. Certains les garderaient par pure nostalgie, d’autres pour les revendre à des collectionneurs.

Mais si l’ancienne monnaie survit toujours, ce n’est pas seulement le fruit d’une démarche volontaire. Il y a aussi les devises qui trainent en-dehors de nos frontières, lorsque des étrangers ont converti leurs monnaies en francs belges sans avoir pensé depuis à revenir en Belgique pour récupérer quelques euros. "En plus, il y a beaucoup de gens qui ne savent pas qu’on peut encore échanger de l’argent ancien. […] Et cela ne coûte rien", précise Geert Sciot.

"Tous les jours, nous recevons des gens qui viennent changer leurs francs belges", ajoute d’ailleurs Sarah Bonmariage, porte-parole adjointe de la BNB, auprès de la RTBF. Petit bémol: seuls les billets de 100 francs et plus émis après 1944 peuvent toujours être convertis, pas les pièces. "74.000 billets ont été remis à la Banque nationale en 2021, soit l’équivalent d’environ 2 millions d’euros". Plus concrètement, le taux de conversion donné par la Banque nationale est le suivant: environ 3.000€ pour 120.000 anciens francs belges. Quant à ce que la BNB fait de ces anciens billets, c’est très simple: ils sont détruits, point à la ligne.

À noter qu’au niveau européen, les sommes jamais converties sont absolument colossales. Selon l’agence de presse financière Bloomberg, environ 8,5 milliards d’euros d’anciennes monnaies peuvent encore être échangés. Il s’agirait surtout de marks allemands. Pour ceux qui auraient des escudos portugais, le temps presse. En février, le Portugal abandonnera la possibilité de les convertir. Quant au florin néerlandais, la limite a été fixée à 2031. Pour de nombreux autres monnaies comme le franc français, la lire italienne et la peseta espagnole, c’est déjà trop tard.

Sur le même sujet
Plus d'actualité