Transports en commun: la limite en CO2 souvent dépassée

Dans les transports en commun bondés, la concentration autorisée de CO2 est régulièrement dépassée.

Trop de CO2 dans les transports
(@Belga Image)

La concentration autorisée de CO2 (en ppm, soit parties par millions) dans les bus et les trams les plus fréquentés est régulièrement dépassée, comme le révèle un échantillonnage publié mardi par la VRT.

Fin novembre/début décembre, les instigateurs de cet échantillon ont pris 46 fois le train, le tram, le métro ou le bus en pleines heures de pointe à Bruxelles, Anvers, Hasselt et Diest .

Alors que la limite de sécurité a été placée à 900 ppm, les mesures étaient supérieures à celle-ci lors de 23 trajets en métro et en tram à Bruxelles et Anvers. Ce fut particulièrement le cas à Bruxelles, où le seuil a été dépassé 10 fois sur 14, dont deux fois au-dessus des 1.200 ppm. À Anvers, la concentration en CO2 n’a dépassé les 900ppm que deux fois sur neuf trajets. Cependant, une mesure record de 1.691ppm y a été prise dans un tram bondé, dont les fenêtres étaient restées fermées.

Concernant le bus, la limite a été franchie sept fois sur les douze trajets effectués. Des valeurs supérieures à 1.100 ppm ont été atteintes à cinq reprises, avec des pics à 1.451, 1.525 et 1.643 ppm.

Sur le même sujet
Plus d'actualité