L’Open Vld propose la vaccination comme seul sésame pour les sorties

Le parti libéral flamand estime que remplacer le CST par ce qui serait un «pass vaccinal» représente «la meilleure solution».

Contrôle du CST dans un cinéma
Contrôle du CST à l’entrée d’un cinéma d’Anvers, le 24 décembre 2021 @BelgaImage

L’Open Vld est partisan de ne garder que les preuves de vaccination en règle contre le coronavirus comme sésame valable pour participer à des évènements, aller au café, assister à des spectacles, etc. On passerait donc d’un système où les dépistages négatifs et certificats de rétablissement sont acceptés, à un système où seule la vaccination serait déterminante, selon la vision du parti du Premier ministre Alexander De Croo. L’information figure lundi en Une du journal flamand De Morgen.

Le président de parti Egbert Lachaert a indiqué au quotidien craindre "que l’on ne puisse pas suivre une autre voie". Les libéraux flamands ont débattu en interne au sujet de la vaccination obligatoire, mais restent opposés à cette option. "Une politique ‘1G’ (où seule la vaccination est un sésame valable, NDLR) est donc la meilleure solution", estime Egbert Lachaert. Cela impliquerait de créer en cours d’année prochaine une sorte de "pass vaccinal" qui remplacerait dans les faits le CST, toujours selon le journal.

Le proposition de l’Open Vld s’inscrit dans la logique de la France, où se tient ce lundi un conseil de défense sanitaire pour aborder la question du passage du pass sanitaire au pass vaccinal. Un Conseil des ministres aura ensuite lieu outre-Quiévrain puis le projet de loi, qui a déjà été dévoilé, sera soumis au Parlement. Le gouvernement français prévoit une entrée en vigueur pour la mi-janvier.

Sur le même sujet
Plus d'actualité