Ecolo veut changer " la méthode Codeco "

Le chef de groupe Ecolo à la Chambre, Gilles Vanden Burre, est revenu, au micro de DH Radio, sur les décisions du Comité de concertation du 22 décembre.

Gilles Vanden Burre Ecolo
© BelgaImage

Ce mercredi 22 décembre 2021, le Comité de concertation s’est réuni afin d’ajuster la stratégie sanitaire dans la lutte contre le coronavirus en Belgique. Plusieurs mesures fortes ont été prises, notamment à l’égard du secteur culturel. La fermeture des salles de spectacle, de théâtre et de cinéma a beaucoup fait réagir, tant du côté des experts, que des politiques et des représentants du secteur.

« Il s’agit de décisions extrêmement dures et que nous ne comprenons pas« , dénonce Gilles Vanden Burre. Ce jeudi à la Chambre, le parti Ecolo a demandé au gouvernement de revenir sur cette décision. Pour rappel, les Verts sont représentés au Comité de concertation par l’intermédiaire du Vice-premier ministre Georges Gilkinet. « Il s’est battu jusqu’au bout de la réunion, avec d’autres, pour ne pas fermer les salles de spectacle et de cinéma« , assure le chef de groupe à la Chambre. « Mais c’est une discussion politique, et à un moment donné le rapport de force a été défavorable pour ce point-là« .

Pourtant, l’opposition a déposé hier à la Chambre, une motion demandant de revoir ces mesures et d’organiser un nouveau codeco endéans les 24h. Une motion que les Verts, dans la majorité, n’ont pas soutenu. « Nous devons assumer notre position. Si on vote cette motion, on risque de mettre en péril la coalition, ce n’est pas notre but« , explique-t-il. « Notre but est de trouver des solutions à court terme et pour cela nous devons discuter avec nos partenaires de la majorité. Il y a des discussions en coulisses pour faire bouger les lignes. » Une réunion en urgence du gouvernement de la FWB devrait avoir lieu ce vendredi. Les dernières décisions du Comité de concertation doivent notamment y être discutées.

Un problème de méthode dans le Codeco

Pour le représentant Ecolo, il y a aujourd’hui un problème de méthode dans le Comité de concertation. « Je pense que cette réunion est importante car elle représente toutes les entités du pays, mais on ne peut plus continuer avec ces réunions interminables qui se basent parfois sur des rapports reçus la veille pour sortir avec des décisions qui sont des rapports de force politiques mais ne répondent pas aux attentes des citoyens. » Selon lui, les décisions du Codeco ne peuvent pas être que politiques. « Or, on a vu ces derniers temps que c’était trop souvent le cas. Il faut donc penser à consulter davantage et changer la méthode pour pallier à cela. »

« Le MR instrumentalise le dossier du nucléaire »

Le deuxième point chaud de la semaine concerne l’accord sur le nucléaire, tombé jeudi matin. Il a été décidé de renforcer le plan A sans totalement abandonner le plan B. En d’autres termes, l’objectif est de fermer les deux derniers réacteurs présents en Belgique d’ici 2025 tout en mettant en place d’autres sources d’énergie.

Pour Gilles Vanden Burre, l’accord politique est aujourd’hui trouvé, malgré les récentes sorties du MR affirmant que le nucléaire n’était pas définitivement abandonné. « Il est clair que le MR instrumentalise politiquement ce dossier. Il y a énormément de points qu’ils mettent en avant qui ne sont pas exacts. Aujourd’hui, ils deviennent les plus grands défenseurs du nucléaire, c’est leur droit. Mais il y a clairement une posture politicienne derrière. » À ce stade le plan est mené comme l’accord de gouvernement l’a fixé, mais des permis doivent être encore accordés, explique-t-il.

Pour terminer, l’invité de Maxime Binet a adressé son carton rouge au racisme dans le football. « Je demande aux sportifs de prendre leurs responsabilités dans ces cas-là. On quitte le terrain et on sanctionne les auteurs« . Son carton vert est quant à lui adressé à l’organisation dès la rentrée de janvier au Parlement fédéral d’un débat autour de la vaccination obligatoire pour les adultes.

Sur le même sujet
Plus d'actualité