Codeco: Rudi Vervoort se prononce sur les mesures à prendre ou pas

Le ministre-président bruxellois confirme que des «mesures immédiates» sont au programme mais toutes les propositions ne se vaudraient pas.

Rudi Vervoort au Codeco
Le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort lors du Codeco du 26 novembre 2021 à Bruxelles @BelgaImage

Ce mercredi 22 décembre 2021, le comité de concertation (Codeco) se réunit à nouveau pour réagir à la crise sanitaire. Globalement, les chiffres épidémiologiques s’améliorent mais le très contagieux variant Omicron se répand, ce qui fait craindre une nouvelle vague à venir. L’exécutif belge se réunit en conséquent et le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort l’atteste: il va falloir serrer la vis.

Viser les risques les plus importants

Interrogé par Bel RTL sur le Codeco d’aujourd’hui, le socialiste n’a pas fait de mystère: «il faudra prendre des mesures immédiates et puis prévoir des mesures si un scénario pessimiste se confirme». Il a ainsi passé en revue dans les grandes lignes les sujets dont il devrait question ou pas.

«Les mesures concerneront les lieux où le risque de contamination est le plus important», commence-t-il par dire. Parmi ces lieux, il est forcément question des événements. Rudi Vervoort confirme qu’il pourrait être décidé de restreindre encore un peu plus le nombre de participants. «Ce sera sur la table», fait-il savoir. Par contre, a priori, pas de confinement à l’horizon. Il n’y aurait donc pas de bulle sociale pour Noël, contrairement à celle imposée aux Pays-Bas. «On encouragera l’usage des autotests si le nombre le justifie», ajoute le dirigeant bruxellois.

Rudi Vervoort a également évoqué le sujet de l’horeca. Sur ce point, il se veut très clair: imposer une fermeture à 20 heures «n’a aucun sens». Il est donc très probable qu’aucune décision de ce genre ne soit prise. Ce mardi, une fuite dans la presse faisait savoir que le comité d’experts du GEMS recommandait au Codeco une telle restriction horaire pour les restaurants et les bars. Une information contredire par le virologue Steven Van Gucht sur VRT Nieuws.

Plus globalement, le ministre-président explique la prise de nouvelles mesures par le contexte actuel incertain. «Les chiffres actuels de l’épidémie de coronavirus sont décroissants, c’est clair que ça diminue. Mais on voit la vague Omicron arriver», s’inquiète-il. «Il y a des éléments qu’on ne maîtrise pas depuis le début […]. Il faut bien reconnaître qu’on n’a aucune certitude et que les situations ne sont pas comparables entre la Belgique et les Pays-Bas, ou entre la Belgique et le Royaume-Uni».

Sur le même sujet
Plus d'actualité