Codeco: l’UCM demande de ne pas renforcer les restrictions

Pour l'Union des Classes Moyennes, il faut "laisser les entreprises et la population souffler pendant les fêtes."

UCM contre les nouvelles mesures du Codeco
Pierre-Frederic Nyst, président de l’UCM. (@Belga Image)

L’UCM demande, mardi, de ne pas renforcer les restrictions lors du prochain Comité de concertation (Codeco). " Les mesures prises il y a moins d’un mois s’avèrent efficaces. Il faut laisser les entreprises et la population souffler pendant les fêtes. En particulier, les soirs de réveillon, l’horeca doit pouvoir ouvrir au-delà de 23 heures ", estime l’organisation d’indépendants.

Dans le contexte actuel, de nouvelles restrictions ne seraient pas comprises et leur effet serait désastreux sur le début de reprise économique et le moral de la population. La circulation du virus peut être limitée autrement. D’abord, il est clair que les gestes barrières et mesures de prudence ont été bien intégrés et sont globalement bien respectés. La plupart des gens se testent, limitent leurs contacts et évitent les risques. Les appels à la responsabilité ne sont pas vains ", ajoute l’UCM.

Pour l’organisation d’indépendants, il faut encore accélérer la vaccination. " Le vaccin est la meilleure protection individuelle et collective contre le virus. Les autorités doivent envisager toutes les pistes pour le généraliser. L’enjeu est de sauver des vies et de permettre à chacun de vivre à nouveau libre ", conclut l’UCM.

Sur le même sujet
Plus d'actualité