Le délai minimum entre la 2e et la 3e dose des vaccins Pfizer et Moderna réduit à 4 mois

Les ministres de la Santé ont décidé de réduire de 6 à 4 mois le délai imposé entre la 2e et la 3e dose des vaccins Pfizer et Moderna. Ils suivent ainsi l'avis de la Taskforce vaccination.

La Taskforce vaccination préconise d'abaisser à 4 mois le délai entre la 2e et la 3e dose pour les vaccins Pfizer et Moderna.
© Belga Image

Face à la progression du variant Omicron, les ministres de la Santé du fédéral et des entités fédérées ont décidé de raccourcir – de 6 à 4 mois – le délai minimum entre la 2e et la 3e dose des vaccins Pfizer & Moderna. Les délais de deux mois après le vaccin Johnson&Johnson et de quatre mois après l’Astra Zeneca ne sont pas modifiés, indique mercredi soir la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale.

Les autorités suivent ainsi l’avis remis par la Task Force Vaccination plus tôt dans l’après-midi.

La vaccination des enfants de 5 à 11 ans, qui a également fait l’objet d’un avis du Conseil supérieur de la Santé, ne devrait quant à elle pas être abordée ce mercredi soir. A bonne source, cet avis serait très prudent en raison du manque de base scientifique évidente à ce stade pour encourager la vaccination, sauf pour les enfants les plus fragiles. La liberté de vacciner serait toutefois laissée aux parents et aux prestataires de soins.

Sur le même sujet
Plus d'actualité