Doit-on s’attendre à des assouplissements au prochain Codeco ?

Certains ministres aimeraient des assouplissements pour les fêtes, mais pour Frank Vandenbroucke, ce n’est pas encore le moment.

codeco assouplissements
Frank Vandenbroucke. (@Belga Image)

Hier vendredi, tous les indicateurs de la crise sanitaire étaient en baisse après avoir été en augmentation croissance depuis plusieurs semaines. Seule une seule courbe continuait de monter : celle du nombre de patients en soins intensifs avec 837 personnes (+4%).

Tout le monde espère donc que cette diminution va continuer, ce qui permettrait d’assouplir quelques règles sanitaires pénibles au plus vite. Peut-être même à la prochaine réunion du Comité de concertation, attendent certains. Celle-ci a été reportée au 22 décembre.

Les pour

Parmi ceux qui y croient, on retrouve Jan Jambon (N-VA), le ministre-Président flamand. Comme le rapporte La Libre, il a expliqué en commission Culture du parlement flamand à qu’au moment du Codeco, il aimerait justement que ce secteur puisse reprendre. " La semaine dernière, j’ai plaidé pour une mesure courte, mais stricte afin d’alléger la pression sur les soins de santé. Mon intention pour le prochain Comité de concertation sera de mettre un terme à cette courte période et faire en sorte que le secteur récréatif puisse rouvrir ", a-t-il déclaré.

Côté wallon, David Clarinval (MR), ministre fédéral des Indépendants et PME est du même avis : il faudra alléger certaines restrictions le 22, notamment pour les fêtes. " Je vais proposer pour les 2 réveillons dans l’Horeca de faire exception, par exemple ouvrir jusqu’à 2h du matin au sein d’un restaurant ", a-t-il précisé au micro de Bel RTL. " Les gens doivent pouvoir avoir la possibilité d’être en famille et faire fête de manière raisonnable. Attention, il faut garder les gestes barrières et être prudent. "

Le contre

Par contre, pour Frank Vandrbroucke (Vooruit), ministre fédéral de la Santé, il n’en est pas question. " Ceux qui pensent que des assouplissements sont à l’ordre du jour se trompent d’agenda ", a-t-il commenté à la Chambre.

Pour calmer les attentes, il a dévoilé les sujets qui seront discutés lors du Codeco du 22 décembre. Ils sont au nombre de 4 : la situation épidémiologique, le variant Omicron et son implantation en Belgique, la stratégie gestion et le baromètre " Finalement, nous discuterons des stratégies pour maximiser la vaccination: la stratégie dite ‘2G’ qui consiste à limiter l’accès de certains lieux aux personnes vaccinées et aux personnes guéries du coronavirus et l’obligation vaccinale. "

Pas de place donc pour les assouplissements ", a conclu le ministre Vandenbroucke.

Sur le même sujet
Plus d'actualité