Covid-19: la dégonflette N-VA

Le Covid et ses variants se fichent du nationalisme, donc de Jan Jambon et de la N-VA.

Jan Jambon
© BelgaImage

Pas sûr qu’il ait assimilé le lien entre nationalisme et contamination. Mais disons que pour un moment, Jan Jambon a dû ranger son air autosatisfait et ses biceps dopés à la gonflette N-VA. Ça nous fait une pause. En octobre, le “Nummer Eén” du gouvernement flamand l’annonçait en toute humilité: la Flandre a vaincu le Covid. Seule. Pas la Wallonie et Bruxelles, bien sûr, où le virus crapahutait encore bien à s’naise. Et “Sterke Jan” faisait donc abondamment passer le message: avec ses 95 % d’adultes vaccinés, la Flandre est une fois de plus la meilleure élève. Sous-jacent: voilà une preuve de plus que, quand on est entre ­Flamands et qu’on ne s’encombre pas de boulets, on est plus forts. Un vrai petit bonheur de nationalisme triomphant. Et d’ailleurs les Flamands ne vont quand même pas payer pour ces gredins wallons et bruxellois!

Les scientifiques, eux qui voient déferler le variant Delta, ont la ­berlue: Musclor décide que la Flandre, la ­Flandre seulement, peut tomber le ­masque. Son ami Bart, en puissant bourgmestre N-VA, pourra même organiser une méga-fête de Saint-Nicolas au Sportpaleis d’Anvers pour des dizaines de milliers de gamins flamands et leurs parents. Mais le Delta utilise déjà ces enfants pour se transporter. Arrive donc ce qui devait arriver: deux mois plus tard, la Belgique est un des pays les plus contaminés d’Europe, essentiellement à cause de la Flandre (mais pas que). Au pays de Jan, il y a deux fois plus d’infections qu’à Bruxelles et dans cer­taines zones wallonnes. Et donc jeudi ­dernier, zigounette entre les jambes, le Jan beaucoup moins sterk fait ouin-ouin et supplie: vite, un autre Codeco, siouplaît! ‘Y a urgence! Tout le monde doit remettre le masque! Faut fermer les écoles! On annule direct la Saint-Nicolas de Bart! Et surtout, on fait passer tout ça pour une décision fédérale, pas flamande.

Alors donc Jan, j’ai un petit message pour toi et tous les musclés de ton espèce. Il me vient du coronavirus lui-même: le Delta et l’Omicron n’en ont que foutre des fron­tières (linguis­tiques) et de vos gonflettes. Il traverse tout, même les fixettes de la N-VA. Le virus ne craint qu’une chose: la solidarité. C’est-à-dire le contraire du nationalisme.

Sur le même sujet
Plus d'actualité