Qvax réactivé ce jeudi pour la 3e dose: ce qu’il faut savoir

La plateforme va créer une nouvelle liste de réserve, mais il y aura quelques petites différences par rapport à celle du printemps dernier.

Site de Qvax
Une personne attendant pour s’enregistrer sur la plateforme de Qvax le 22 mars 2021 à Edegem @BelgaImage

Ce jeudi 2 décembre, la plateforme Qvax est relancée en Wallonie et en Flandre depuis environ 9h30 du matin. Les personnes intéressées peuvent ainsi s’inscrire dans une liste d’attente pour recevoir une troisième dose de vaccin anti-Covid, même si elles n’ont pas encore reçu de convocation. S’il existe des stocks inutilisés de vaccins, elles pourront être appelées "à l’avance". En avril dernier, lorsque Qvax a été lancé pour la première dose, le succès était tel que des centaines de milliers de Belges s’étaient rués sur le site en à peine 24 heures. Mais cette fois-ci, il ne sert à rien de se presser au vu des différences de cette nouvelle campagne de vaccination.

Des convocations remises selon deux facteurs

Pour cette nouvelle version de la plateforme, seuls deux critères compteront pour désigner celui ou celle qui sera appelé pour recevoir sa troisième dose. Il y a d’abord l’âge, comme au printemps dernier. Autrement dit, plus une personne est âgée, plus elle est prioritaire. À noter que pour l’instant, seuls les adultes sont autorisés à être candidats à une troisième dose. Les moins de 18 ans ne peuvent donc pas s’inscrire via cette plateforme.

Ensuite, il y a le délai passé depuis la dernière dose reçue de vaccin. Pour ceux qui ont été vaccinés avec Johnson&Johnson, ce temps doit être au minimum de deux mois. Pour AstraZeneca, cela monte à quatre mois et enfin, pour Moderna et Pfizer, c’est six mois.

Aucun autre facteur n’influence le choix de Qvax pour convoquer telle ou telle personne. L’ordre d’inscription n’a donc pas d’influence. Une personne peut s’inscrire ce jeudi, demain ou un autre jour, cela ne changera rien, surtout que les convocations ne commenceront à être véritablement envoyées qu’en milieu de semaine prochaine. Avec ce nouveau fonctionnement, les autorités peuvent ainsi espérer ne pas voir le site pris d’assaut comme la dernière fois.

S’inscrire et attendre

Pour avoir accès à la file d’attente de Qvax, il va falloir refaire tout le formulaire d’inscription en ligne, même lorsque cela a déjà été fait au printemps dernier. Pour cause: toutes les données ont été supprimées en septembre dernier, comme le confie la VRT. Impossible aussi de faire cela par téléphone ou par mail. Il faut obligatoirement se rendre sur le site.

Une fois cela fait, il ne reste plus qu’à attendre, potentiellement un bon bout de temps. Il n’est d’ailleurs pas impossible qu’une personne reçoive son invitation normale sans avoir été appelée via Qvax auparavant. Si au contraire l’appel via Qvax arrive avant, cela suivra un schéma similaire à ce qui existait auparavant. L’individu en question recevra un mail et un SMS et il n’aura qu’une demi-heure pour confirmer sa venue. Si ce temps est écoulé, la plateforme se tournera vers quelqu’un d’autre. Enfin, si une confirmation est donnée dans les temps, il ne faudra pas venir en quatrième vitesse au centre de centre de vaccination mais seulement au cours de la journée.

Précisons pour terminer que certains centres de vaccination seront ouverts sans rendez-vous préalable requis. Attention toutefois, cela ne veut pas dire que quiconque peut s’y rendre, que l’on soit inscrit sur Qvax ou pas. Ces centres n’accepteront que ceux qui auront déjà une convocation. Les autres seront invités à se diriger vers Qvax et à attendre leur tour.

Sur le même sujet
Plus d'actualité