Deux nouveaux cas belges d’Omicron, contaminés de façons différentes

Il y a désormais quatre infections recensées dans notre pays. Et encore une fois, cela confirme la circulation du virus sur le territoire belge.

Test PCR à Nantes
Test PCR réalisé près de Nantes le 15 octobre 2021 @BelgaImage

Ce jeudi matin, l’UZ Gent a annoncé avoir détecté deux nouvelles personnes porteuses du variant Omicron du coronavirus. C’est ce qu’a déclaré au Standaard Bruno Verhasselt, responsable du laboratoire de l’UZ Gent. Cette conclusion a été établie sur base de deux tests réalisés la semaine passée et les chercheurs ont remonté la piste pour découvrir comment ils avaient été contaminés.

En Belgique et en France

Le premier individu a récemment voyagé. Il est donc très probable qu’il n’ait pas été infecté en Belgique mais ailleurs, à l’instar du tout premier cas belge du variant Omicron. Quant au second, il est bel et bien resté dans notre pays. Autrement dit, c’est bien ici qu’il a attrapé la maladie. Ce dernier cas confirme les craintes déjà soulevées hier lorsqu’une autre personne a été testée positive au variant Omicron. Là aussi, cet homme n’avait pas voyagé. Le virologue Emmanuel André avait alors prévenu que d’autres nouveaux cas pourraient être détectés dans les heures suivantes.

Ce jeudi, en parallèle, la France a détecté pour la première fois le variant Omicron sur le territoire métropolitain. En l’occurrence, il s’agit d’un homme de la région parisienne qui revenait d’un voyage au Nigéria. Il a entre 50 et 60 ans et n’était pas vacciné contre le Covid-19. Il ne présentait aucun symptôme.

Sur le même sujet
Plus d'actualité