Jan Jambon demande un nouveau Codeco: " Un mauvais message ", selon Yves Van Laethem

Face à la situation sanitaire toujours critique, le ministre-président flamand et le ministre fédéral de la Santé publique plaident tous les deux pour qu'un nouveau Comité de concertation se réunisse rapidement. Ils évoquent des nouvelles restrictions pour les activités en intérieur.

Yves van laethem

Moins d’une semaine après le dernier Comité de concertation, le ministre président flamand Jan Jambon demande au fédéral de réunir un nouveau Codeco dans les plus brefs délais. Le prochain rendez-vous avait été fixé au 15 décembre, pour évaluer les mesures prises le vendredi 26 octobre. Trop tard, estime Jan Jambon. 

Le nationaliste flamand se dit « très inquiet » de la situation dans les hôpitaux. « Il y a des appels à l’aide dans les hôpitaux. Il y a la situation aux soins intensifs, des soins qu’il faut reporter. Il faut qu’on agisse de manière décisive et qu’on s’accorde plus rapidement sur des mesures supplémentaires » 

Selon nos confrères de la VRT, Jan Jambon souhaiterait des règles plus strictes pour les événements se déroulant à l’intérieur. Il évoquerait même une interdiction de toutes les activités récréatives en intérieur, soit les concerts, théâtres, musées, jusqu’au 15 décembre. « Nous devons prendre ces mesures maintenant pour s’assurer de pouvoir fêter Noël plus ou moins normalement », insiste le ministre-président flamand. 

Le nationaliste a été rejoint peu après par Frank Vandenbroucke. Le ministre fédéral de la Santé qui veut également réfléchir à de nouvelles règles pour les activités en intérieur. « Nous devons nous demander si les mesures dans ce domaine sont suffisamment fortes », estime le socialiste flamand. 

Des nouvelles mesures prématurées? 

Moins d’une semaine après le dernier Codeco (ndlr: vendredi), en réclamer un nouveau est-il prématuré? « On n’a encore rien vu des précédentes mesures », nous répond Yves Van Laethem, qui juge ces déclarations « regrettables ». Pour le virologue, les effets des premières mesures (prises il y a deux semaines) vont seulement commencer à se voir dans le courant de cette fin de semaine. « La situation sanitaire suit l’évolution qu’on attendait, elle ne s’est pas dégradée. Rien n’a changé depuis la semaine passée. Je ne vois pas pourquoi il faudrait fermer les cinémas, les théâtres et autres, alors qu’on a un CST et un masque pour y aller ».

Le porte-parole interfédéral Covid-19 estime surtout que c’est « un mauvais message » pour la population. « Je ne dis pas qu’il ne faut pas prendre de nouvelles mesures, mais le problème, c’est la manière dont les choses ont été gérées. On essaye de renforcer l’adhésion d’une population qui n’y croit déjà plus qu’à moitié, et on voudrait faire trois Cocedo en trois semaines d’intervalles. C’est brouillon et c’est dommage ».

Sur le même sujet
Plus d'actualité