Covid: 59% des Belges favorables à la vaccination obligatoire des adultes

Ce chiffre est encore plus élevé quand des métiers spécifiques sont visés. Quant au CST, l’opinion des Belges à son égard est bien plus critique.

Vaccin AstraZeneca à Liège
Une personne recevant le vaccin AstraZeneca anti-Covid à Liège @BelgaImage

Une majorité de Belges (59 %) est favorable à la vaccination obligatoire contre le Covid-19 pour tous les adultes. Ce pourcentage tombe à 46 % pour les mineurs de 12 à 17 ans et à 37 % pour les enfants de moins de 12 ans. 45% des répondants parents d’enfants de moins de 12 ans se déclarent néanmoins prêts à faire vacciner leurs enfants si un vaccin pour ce groupe d’âge est approuvé et disponible. C’est ce qui ressort d’un sondage que Test-Achats dévoile ce mercredi.

La vaccination bien perçue, moins le CST

Entre le 8 et le 15 novembre, l’association de consommateurs a interrogé un échantillon représentatif de plus de 1.000 Belges sur leur avis sur la vaccination obligatoire, le Covid Safe Ticket (CST), l’impact de la crise corona sur leur qualité de vie, etc. 66% des Belges sont favorables à la vaccination obligatoire des agents de santé. Les néerlandophones (70 %) sont plus favorables à cette obligation que les francophones (61 %). Une majorité de répondants (59 %) est également favorable à la vaccination obligatoire du personnel scolaire et du personnel de la fonction publique en contact direct avec le public (60 %). Globalement, 59% des Belges sont favorables à la vaccination obligatoire pour tous les adultes.

Pour le CST, le ton est plus dur. Seulement 43 pour cent sont en faveur de restrictions pour les personnes sans CST. De plus, 36% des personnes interrogées pensent que le pass est utile pour empêcher la propagation du virus. Cependant, près de la moitié (49 %) pensent que le CST a incité certaines personnes à se faire vacciner.

Une crise sanitaire, économique et sociale

Un Belge sur quatre indique que la crise sanitaire a eu un impact financier majeur sur sa situation personnelle. Test-Achats prévient également que plus d’un Belge sur cinq déclare que la crise sanitaire a eu un impact majeur sur sa santé mentale et 18% des personnes interrogées ont un membre de leur famille qui a dû reporter ou annuler une procédure médicale importante en raison de la pandémie.

Près de 60% des personnes interrogées ont exprimé leur inquiétude quant à la pénurie de vaccins et de tests dans les pays en développement. Enfin, les personnes interrogées ont une vision plutôt négative de la manière dont l’Union européenne gère l’achat de vaccins COVID-19. Seuls 20% pensent que le processus d’achat de l’UE pour les vaccins COVID-19 a été bien géré.

Sur le même sujet
Plus d'actualité