À quand les premières chutes de neige en Belgique?

On en parle depuis les vacances de Toussaint, mais les premiers flocons de neige pourraient bientôt faire leur apparition sur le territoire belge.

paysage sous la neige
© Unsplash

Vous avez déjà probablement sorti les gants et le bonnet, et vous n’êtes pas prêt de les enlever. Le froid s’est installé durablement en Belgique. En cause? Une masse d’air maritime d’origine polaire envoyée vers nos contrées. Résultat: « nous allons connaître une période fraîche avec des températures sous les normales de saison durant plusieurs jours », affirme Pascal Mormal, météorologue à l’Institut royal météorologique, cité par nos confrères de la Dernière Heure. Ce jeudi, les maxima oscilleront entre 2 ou 3 degrés en Ardenne, 6 degrés sur le centre et 8 ou 9 degrés à la mer. Les températures diminueront ensuite au fil des jours, en passant par endroits sous la barre du 0 degré.

Exceptionnel? Pas vraiment, mais ces pics de froid sont devenus rares ces dernières années à cette époque. Il faut remonter à 2010 pour retrouver un mois de novembre plus frais que la moyenne.

Fondante ou pas

Ces prochains jours, selon l’IRM, le temps sera très variable à travers le pays, « avec des précipitations qui pourront adopter un caractère hivernal en Hautes-Fagnes ». En d’autres termes, les premières chutes de neige pourraient tomber en Ardenne ce week-end, mais pas ailleurs. Fondera-t-elle ou pas? Telle est la question. L’autre sera de savoir en quelle quantité ces flocons vont tomber. « Cela peut être 3 centimètres comme 40 », souffle Pascal Mormal, sans pouvoir se positionner.

 

Et après?

À partir de la semaine prochaine, les températures augmenteront légèrement, avec des maxima entre 6 à 9 degrés prévus pour mercredi. Mais la fraîcheur sera toujours de mise en décembre. Même s’il est encore un peu tôt pour l’estimer, les modèles à plus long terme évoquent un temps sec et froid dans l’ensemble, avant un mois de janvier plus arrosé et plus doux. Ce qui n’empêche pas d’avoir un événement ponctuel contraire, comme par exemple un épisode neigeux si l’air se refroidit brusquement. On peut toujours rêver.

Sur le même sujet
Plus d'actualité