Les marchés de Noël menacés? Réunion entre les gouverneurs et le Centre de crise

Les gouverneurs et le centre national de crise se réunissent mercredi après-midi pour évoquer la situation sanitaire. Marchés de Noël, événements privés… Certains plaident pour une limitation des rassemblements de masse.

marchés de Noel covid-19 hôpital comité de concertation
©BELGAIMAGE

Des contaminations records, des hospitalisations qui tutoient des sommets jamais atteints en 2021… tous les indicateurs de l’épidémie sont au rouge vif. Pour évoquer cette quatrième vague qui fait de plus en plus tanguer le système hospitalier, les dix gouverneurs du pays (plus Bruxelles) et les membres de la cellule de crise fédérale se réunissent mercredi après-midi.

Selon Le Soir, les chefs des provinces wallonnes (Brabant wallon, Liège, Hainaut, Namur, Luxembourg) se seraient concertés plus tôt dans la journée, afin d’adopter une position commune. Dont la tonalité serait, en gros : « Le fédéral doit prendre ses responsabilités ». « Le fédéral doit se mobiliser à nouveau, se montrer didactique, resserrer la vis, et mettre en œuvre des mesures cohérentes dans l’ensemble de nos régions, pour tout le pays », ont expliqué les responsables wallons, selon le quotidien.

En attendant un nouveau Codeco

Un message raccord avec ce qu’avait déjà déclaré le gouverneur de Flandre-Occidentale, Carl Decaluwé : Le système craque de toute part. Il est clair qu’il faut agir et qu’il serait préférable que nous ayons à nouveau des mesures uniformes au niveau fédéral », a-t-il lâché mercredi dans De Standaard.

Du côté des experts aussi, on appelle au renforcement des mesures, après un dernier Comité de concertation jugé trop timoré. D’aucuns aimeraient d’ailleurs voir reconvoqué dès que possible un nouveau Codeco. Sans attendre jusque-là, les gouverneurs du pays pourraient prendre des mesures plus strictes, au niveau local. Selon La Libre et Sudinfo, leur réunion de ce mercredi aurait notamment pour objet les marchés de Noël, les rassemblements de masse et les événements privés.

Coordination nécessaire

En Flandre-Orientale, où les contaminations ont gonflé de près de 80% en une semaine, les autorités provinciales ont décidé de suspendre les fêtes et autres événements qui ne sont pas organisés dans un cadre professionnel. Pourrait-on suivre, au sud du pays?« Des mesures supplémentaires sont possibles » , a indiqué à La Libre Denis Mathen, gouverneur de la province de Namur, en soulignant la nécessité d’une concertation.

« Parmi les bourgmestres, certains se disent qu’il faut aller plus loin, d’autres non, a précisé au journal le porte-parole d’Hervé Jamar.  La question des marchés de Noël et des pré-carnavals dans l’est de la province de Liège se pose. La volonté du gouverneur de la province de Liège, c’est de ne plus faire cavalier seul ».

« Si les bourgmestres ne sont pas capables de contrôler les accès aux marchés de Noël avec le Covid Safe Ticket, ils doivent les annuler », a concédé mercredi Elio Di Rupo, Ministre-président wallon. Tout en ajoutant : « Avant de se précipiter, il faut appliquer les décisions prises. La ministre de l’Intérieur et les bourgmestres doivent les faire respecter ».

Sur le même sujet
Plus d'actualité