La troisième dose pour tous à partir de décembre?

Le planning pour la dose de rappel de vaccin anti-covid doit être officiellement annoncé samedi.

troisième dose Belgique vaccin vaccination Covid-19 coronavirus
©BELGAIMAGE

Une dose de rappel pour toute la population : le principe a été confirmé par le Comité de concertation, la semaine passée. Avec quel timing? Comme beaucoup de Belges, il nous semblait avoir compris, à l’issue de la conférence de presse, que cette nouvelle campagne de vaccination débuterait au printemps, en mars ou en avril prochain.

À en croire la DH, cette campagne pourrait débuter plus tôt, potentiellement dès décembre 2021. De sorte qu’au printemps 2022, tous les Belges de plus de 12 ans devraient avoir eu la possibilité de recevoir une deuxième ou troisième dose.

« Le mois d’avril doit sonner la fin de l’administration de la troisième dose, a indiqué Sabine Stordeur à la DH, coresponsable de la task force vaccination. Quand on dit avril, cela concerne la majorité des personnes qui ont déjà reçu un schéma de primo vaccination complet jusqu’au mois de septembre et octobre, ce qui représente près de 80 % des gens. Et si on décide de l’ouvrir à tous en même temps ou d’abord à certains groupes, cela débutera au 1er décembre ».

Un million de doses déjà administrées

L’envoi des convocations dépendra toutefois de la réunion de la Commission interministérielle Santé (CIM), qui se réunit samedi, et doit mettre en place un planning détaillé. Sur base de l’avis du Conseil supérieur de la Santé, une dose de vaccin à ARN messager (Pfizer ou Moderna) peut déjà être administrée au plus tôt deux mois après l’injection avec Johnson&Johnson.

Pour le vaccin de Pfizer, il faudrait attendre minimum six mois après la dernière injection, en tout cas si l’on se base sur les recommandations de la firme américaine. Sur cette base, une personne ayant reçu la première dose du Pfizer en juin dernier, devra attendre jusqu’en janvier 2022 pour être éligible à la dose de rappel.

Pour l’instant, la troisième dose de vaccin est réservée aux +65 ans, aux patients immunodéprimés et aux professionnels de la santé. Plus d’un million de doses ont été administrées.

Les pharmacies en renfort?

Pour passer la vitesse supérieure, certains centres de vaccination devront rouvrir. Les pharmacies devraient pouvoir les épauler, un arrêté ministériel en ce sens étant en préparation, a annoncé il y a quelques semaines le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke (Vooruit).

L’Association Pharmaceutique Belge (APB) a relayé la demande de la profession d’intervenir de manière active dans la vaccination, faisant remarquer que les pharmaciens pouvaient convaincre des citoyens moins facilement atteignables par d’autres canaux. Un second arrêté est également dans les cartons, afin de permettre au personnel infirmier de vacciner sans prescription médicale.

Sur le même sujet
Plus d'actualité