Philippe Close appelle les non-vaccinés à ne pas aller aux Plaisirs d’Hiver

Le bourgmestre de la capitale leur déconseille de s'y rendre vu le nombre important de visiteurs, malgré l’obligation du Covid Safe Ticket.

Plaisirs d'Hiver 2018
Le marché de Noël des Plaisirs d’Hiver le 30 novembre 2018 à Bruxelles @BelgaImage

Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close (PS), a déconseillé lundi soir aux personnes non vaccinées de se rendre aux Plaisirs d’Hiver, le vaste marché de Noël organisé au centre de la capitale. De nombreux visiteurs sont attendus et cela peut être un risque pour les personnes moins bien protégées. 

«Les non vaccinés prennent un grand risque» 

Comme indiqué il y a quelques jours, le collège échevinal de la Ville de Bruxelles a décidé d’organiser cet événement de masse en prévoyant, dans le contexte de regain de la pandémie, un certain nombre de dispositions, a expliqué en substance l’échevine en charge des grands événements Delphine Houba. Pour accéder aux stands de boissons, de nourriture et de souvenirs, les visiteurs de 16 ans et plus auront besoin d’un bracelet qui atteste la possession d’un Covid Safe Ticket valide. C’est la seule façon pour pouvoir manger, boire et acheter aux nombreux stands qui sont tous situés dans l’espace public. 

«Il est impossible de fermer tout l’espace public. Si vous n’êtes pas vacciné, nous vous déconseillons de venir aux Plaisirs d’Hiver. Il y aura foule, surtout parce que les autres marchés de Noël n’ont pas lieu. Alors les non vaccinés prennent un grand risque», a déclaré lundi soir le bourgmestre de Bruxelles. 

Le masque sera obligatoire pour les 10 ans et plus sur tout le parcours, qui sera par ailleurs étendu. Les bracelets pourront être récupérés à dix endroits dans la ville et ne seront valables qu’une journée. «Les commerçants doivent aussi être conscients qu’ils ont une responsabilité. S’ils ne vérifient pas soigneusement les bracelets, ils risquent d’être exclus des Plaisirs d’Hiver», prévient le maire Close. «Les Plaisirs d’Hiver sont une œuvre collective», a-t-il ajouté à propos de cet événement que le collège échevinal juge important pour les commerçants, le centre et l’image de la Ville. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité