Vaccination à Bruxelles: " une grave erreur a été commise il y a plusieurs mois "

Pour le président du MR bruxellois David Leisterh, invité ce jeudi matin sur DH Radio, la région n’est pas suffisamment outillée pour mener une bonne politique de prévention.

David Leisterh du MR à Bruxelles
David Leisterh. @ BelgaImage

Suite au comité de concertation qui s’est tenu ce mercredi, certaines mesures ont été prises pour stopper la propagation du coronavirus. Parmi elles, le masque dès 10 ans, le CST + ou encore la reprise du télétravail.

Ce matin, dans « Il faut qu’on parle » sur DH Radio, David Leisterh, président du MR bruxellois, s’est positionné sur ces décisions. « Si les mesures prises ont été les bonnes, on le verra dans les prochains jours », explique-t-il à Maxime Binet. « Concernant le masque à l’école, on avait déjà eu ce débat il y a un an. À la même époque, l’année passée, alors que la situation était plus grave, on avait décidé que les enfants ne devaient pas porter le masque. Je ne comprends pas qu’on leur impose cette mesure aussi forte alors qu’on avait décidé de ne pas la prendre l’année passée. » Pour rappel, en Wallonie et à Bruxelles, le porte du masque est obligatoire dès 10 ans en intérieur, sauf à l’école.

« On le paye aujourd’hui »

Sur la vaccination à Bruxelles, le président du MR bruxellois a dénoncé « une grave erreur commise il y a plusieurs mois par les autorités régionales compétentes », alors que les chiffres de la région bruxelloise sont toujours en augmentation. L’incidence est en forte augmentation (23%). Sur les 8.630 tests PCR quotidiens revenus des labos (un chiffre qui reste constant) 9,4% d’entre eux sont positifs et l’indice R, soit le taux de reproduction du virus, est toujours supérieur à 1, (1,08 à l’heure actuelle).

« La première énorme erreur qui a été commise, c’est d’avoir repoussé les premières décisions bruxelloises au mois de septembre. Les différentes personnes compétentes ont pris des vacances au moment le plus crucial, on a enregistré seulement 1 % de vaccination en plus en juillet et en août. Tout le monde s’est réveillé au mois de septembre mais c’était trop tard. On a perdu entre deux et trois mois, on le paye aujourd’hui. »

« Bruvax doit fermer immédiatement »

David Leisterh s’est aussi positionné sur l’obligation vaccinale du personnel médical. « Cette obligation a été mise sur la table en septembre et ne sera d’application qu’en avril. Lançons des idées, c’est très bien, mais avec quelle logistique? Quel contrôle? Quelles sanctions? Pour quelle démocratie? » a interrogé le président du MR bruxellois. Ce dernier a aussi pointé des failles démocratiques dans l’utilisation de la plateforme Bruvax. « Si vous aviez un bureau ouvert avec tous les dossiers médicaux des Belges consultables en version papier, ce serait un scandale. C’est pareil avec Bruvax! La plateforme doit être immédiatement fermée et remplacée. »

Sur le même sujet
Plus d'actualité