Les Plaisirs d’Hiver de retour à Bruxelles, sans CST

La 20e édition des Plaisirs d'Hiver se tiendra du 26 novembre au dimanche 2 janvier. Masques, protocole… la ville de Bruxelles a dévoilé les mesures sanitaires qui encadreront l’événement. Le Covid Safe Ticket ne sera pas nécessaire pour le Marché de Noël.

Plaisirs d'hiver Bruxelles événement Covid-19 covid safe ticket
En 2019, les Plaisirs d’Hiver avaient attiré 3 millions de visiteurs/ ©BELGAIMAGE

Après un an d’absence pour cause de pandémie, les Plaisirs d’Hiver vont réinvestir la capitale. « On est en constante réflexion. Si on doit s’adapter, on le fera », a quand même tempéré le bourgmestre de la ville de Bruxelles, Philippe Close (PS). Les autorités gardent en effet dans leur coin de la tête le Comité de concertation du 19 novembre. Vu la situation épidémiologique qui se dégrade petit à petit, on n’est pas à l’abri d’un durcissement des mesures…

Mais si « rien ne change », les visiteurs auront à nouveau le plaisir de déambuler dans les allées gourmandes de l’événement. Et le plus souvent, sans Covid Safe Ticket, qui sera tout de même exigé sur les deux patinoires prévues, place De Brouckère et au bois de la Cambre.

Le masque imposé, mais pas partout

La dernière édition, en 2019, détient le record d’affluence des Plaisirs d’Hiver, avec 3 millions de visiteurs. Même si l’édition 2021 ne parvient pas à cette hauteur, l’événement devrait tout de même attirer les foules. Ne devrait-il pas être considéré comme un événement de masse, et à ce titre, être soumis à l’obligation de CST ? Non, a balayé l’échevin des Affaires économiques Fabian Maingain (Défi), expliquant que les Plaisirs d’Hiver « c’est aussi et avant tout un marché de Noël. Où s’applique donc le ‘protocole marché’ »(propos relayés par La Libre). Selon les règles sanitaires en vigueur, les marchés sont des événements en extérieur, où consommer librement reste possible dans les allées et terrasses extérieures. Sans obligation de CST, donc.

Le port du masque sera par contre imposé, du moins à certains endroits ; des zones limitrophes comme le piétonnier en seront exemptées. Obligatoire à De Brouckère, il ne le sera pas sur le piétonnier, mais bien à nouveau quelques mètres plus loin, place de la Bourse. Pour les visiteurs comme pour le personnel chargé de faire respecter l’obligation, il faudra s’accrocher…

Dans les endroits à haute fréquentation, un sens de circulation devra être respecté. S’il y a trop de monde, les accès au marché de Noël et ses 225 chalets en bois pourront être fermés.

Manneken-Pis en accompagnateur de la SNCB

Voilà pour le volet sanitaire. Place aux réjouissances : contrairement aux éditions précédentes, ce n’est pas un pays ou une région qui sera mis à l’honneur cette année, mais le train, en écho à l’année européenne du rail et au thème du festival biennal Europalia. Plaisirs d’Hiver proposera en conséquence une série d’animations autour du voyage.

« Cette thématique permet de rappeler l’importance du redéploiement de l’offre ferroviaire à travers l’Europe », a expliqué à Belga l’échevine de la Culture, du Tourisme et des Grands événements Delphine Houba. « Ce choix illustre par ailleurs la volonté de la Ville de Bruxelles d’organiser des événements sous le signe de l’exemplarité sociale, environnementale et économique, sans oublier notre volonté de développer un tourisme plus durable ».

Manneken-Pis se verra offrir des costumes d’accompagnateur de train de la SNCB, de conducteur de la STIB, de pilote de ligne de chez Brussels Airlines, d’explorateur polaire et de cosmonaute.

Du curling au bois de la Cambre

Un vidéo-mapping immersif à 270° extériorisera sur la place du Musée l’exposition d’Europalia « Voies de la modernité », qui a cours dans les Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique. Le wagon Galaxy Express, une installation audiovisuelle de 25 mètres de long inspirée de la série manga Galaxy Express 999, accueillera de plus les passants devant la gare centrale. Pour la première fois, le bois de la Cambre sera intégré aux Plaisirs d’hiver et proposera du 3 décembre au 9 janvier de multiples activités: patinoire, des manèges, des pistes de curling…

Il y aura encore un village « Après-ski » sur la place de La Monnaie avec notamment des pistes de luge synthétiques, un village de créateurs dans la galerie Anspach, une fresque en trompe-l’œil présentant la jonction ferroviaire Nord/Midi, une installation lumineuse encore surprise, l’oeuvre Mécaniques Discursives mêlant techniques de gravure et projections à la nuit tombée sur le boulevard Anspach….

La 4e édition du village itinérant Winter Pop égayera par ailleurs quatre quartiers de la Ville de Bruxelles durant quatre week-ends consécutifs.

(A.P., avec Belga)

Sur le même sujet
Plus d'actualité