Qui pour remplacer Peter Mertens à la présidence du PTB?

Peter Mertens n'envisage pas de renouveler son mandat de président du PTB-PVDA. Une élection sera organisée en décembre pour désigner son successeur.

Peter Mertens président du PTB
Le bientôt ex-président du PTB Peter Mertens. @ BelgaImage

Le PTB doit se trouver un nouveau président. Peter Mertens, à la tête du parti travailliste depuis 2008, cessera de le présider en fin d’année, quand son mandat actuel prendra fin, a-t-il confirmé dans un communiqué de presse ce lundi. L’annonce a de quoi surprendre à l’heure où le PTB ne cesse de monter en puissance dans les sondages, à trois ans des élections. En passant le flambeau, l’architecte du renouvellement du parti risque en effet de ne pas récolter les fruits de son opération.

En moins de vingt ans, le parti de la gauche radicale est passé de 800 à 24.000 membres. Aux élections de 2018 et de 2019, il était l’un des grands vainqueurs du scrutin, envoyant ainsi un signal fort aux partis traditionnels. « Dans un paysage politique souvent tempétueux, nous avons construit un parti stable et solide qui a grandi fortement en peu de temps », se félicite Peter Mertens, alors que le PTB est devenu aujourd’hui un acteur politique majeur dans l’ensemble du pays, et en particulier en Wallonie.

Le travailliste ne compte toutefois pas abandonner le parti en si bon chemin. « Je ne quitte pas le navire, évidemment. Mais il est temps qu’un autre capitaine prenne la barre », assure-t-il, souhaitant désormais se « concentrer sur les questions stratégiques et le développement futur du parti ». Outre la vision à long terme, il restera également actif à l’échelon national en tant que député.

Importante élection en vue

Le PTB élira son nouveau président le 5 décembre prochain, en même temps que son nouveau Conseil national, lors du congrès statutaire du parti. Une procédure interne est en cours qui aboutira probablement à la nomination d’un seul candidat. Mais qui ?

Pour le moment, deux noms sortent du lot. Sans surprise, celui de Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB et figure de proue francophone, est passé en revue. Mais il pourrait bien se présenter contre David Pestieau, vice-président du PTB depuis 2015. Ce militant depuis l’adolescence conseille Peter Mertens, mais aussi Raoul Hedebouw, à partir des réflexions issues du centre d’études qu’il dirige depuis 2012.

Dans tous les cas, le bientôt ex-président l’a assuré: son successeur « sera avant tout marxiste et internationaliste ».

Sur le même sujet
Plus d'actualité