La Belgique mauvaise élève de la parité parmi ses ambassadeurs

Aucun autre pays ayant dévoilé ses statistiques à ce sujet n'a de pire résultat que celui de la Belgique.

La Belgique mauvaise élève de la parité parmi ses ambassadeurs
Ambassade de Belgique à Londres, le 24 janvier 2014 @BelgaImage

La Belgique figure en bas d’un classement international sur la parité hommes-femmes parmi les ambassadeurs, écrit De Morgen vendredi. Le cliché reste celui de l’ambassadeur masculin assisté par son épouse qui abandonne sa carrière pour le suivre.

Bonnet d’âne pour la Belgique

Le Shecurity Index, une initiative d’un eurodéputé allemand, examine depuis deux ans la parité dans la diplomatie et les services de sécurité. Selon ses résultats, seul un quart des ambassadeurs dans le monde sont des femmes.

La Belgique est bien en deçà de ce chiffre avec 11% d’ambassadrices en 2020, derrière le Kirghizistan (13%) et le Chili (14%). Aucun pays n’atteint la parité mais la Finlande s’en rapproche le plus avec 47,6% de femmes parmi les ambassadeurs, suivie de l’Autriche (45,2%) et de la Lettonie (39,5%). Parmi nos voisins, le Luxembourg se situe à 22% et la France à 28%. La moyenne européenne monte quant à elle à 31,7%.

Seuls 36 des 104 pays contactés ont cependant fourni des données sur leur corps diplomatique en 2020. Parmi ceux-là, la Belgique est le pays avec le pourcentage de femmes le plus faible parmi ses ambassadeurs. Le SPF Affaires étrangères a élaboré un plan d’action pour atteindre la parité hommes-femmes mais cela devrait prendre du temps.

Sur le même sujet
Plus d'actualité