Crise sanitaire en Belgique: plus de 10 millions d’euros versés aux cabinets de consultance

Trois cabinets de consultance en Belgique: Deloitte, McKinsey et EY
Deloitte, McKinsey et EY font partie des cabinets consultés par nos gouvernements. (@Belga Image)

Les différents gouvernements du pays ont dû faire appel en urgence à de grands cabinets de consultance comme Deloitte, McKinsey, Roland Berger, et EY, pour les aider dans la gestion opérationnelle de la pandémie, rapporte Le Soir jeudi qui évoque un coût d’au moins 10 millions après avoir mené un coup de sonde.

Le quotidien a contacté les cabinets du Premier ministre, des ministres-présidents wallon et bruxellois, des ministres de la Santé, ainsi qu’une série d’administrations ou d’organismes publics ayant été sollicités durant la crise, en leur demandant un détail des missions confiées aux bureaux de consultance.

Il ressort qu’au moins quatre grands bureaux ont travaillé pour le compte de l’Etat, depuis mars 2020. C’est Deloitte qui a été le plus actif, avec de nombreuses missions au service du fédéral et du Commissariat corona, pour une facture totale de plus de 7,3 millions d’euros. La Banque nationale de Belgique a, quant à elle, payé la note de McKinsey, pour un peu moins de 400.000 euros. En Wallonie, le cabinet Roland Berger a été désigné en décembre 2020 pour une mission de consultance prolongée jusqu’à la fin décembre 2021 pour « accompagner la stratégie opérationnelle de vaccination« . Le coût total s’élève ici à près de 2,4 millions. Enfin, Le Soir a appris que la société EY avait également « offert » ses services au Comité interfédéral Testing & Tracing, mais le montant de cette facture ne nous a pas été communiqué. Le coût de l’ensemble des contrats identifiés par Le Soir, mais cette liste n’est peut-être pas exhaustive, dépasse donc les 10 millions d’euros.

Sur le même sujet
Plus d'actualité