En chiffres: les fonds européens sous-utilisés

La Belgique dépense trop lentement les subsides communautaires. Elle a utilisé la moitié du montant disponible ces six dernières années.

fonds européens
@ Unsplash

1,4

Concernant le budget européen 2014-2020, la Belgique n’a pas encore absorbé 1,37 milliard d’euros, soit 49 % du total de l’enveloppe reçue.

45%

En matière de dépense de fonds, notre pays fait moins bien que la moyenne européenne. Ainsi, fin 2020, les 27 n’ont pas encore dépensé 45 % du budget pluriannuel précédent.

9,26

La Belgique dispose aussi de 3,34 milliards d’euros via le budget 2021-2027 et en recevra 5,92 pour son plan de résilience et de relance, soit un total de 9,26 milliards d’euros.

3

Heureusement pour notre pays, le montant alloué via le budget pluriannuel reste encore disponible trois ans après la fin de l’exercice budgétaire.

70 %

Les bons élèves européens sont la Finlande, l’Irlande et le Luxembourg. Ils ont réussi à dépenser plus de 70 % des fonds reçus lors de l’exercice budgétaire.

Le point final

Vous recevez une enveloppe pleine de billets européens, mais vous n’arrivez pas à les dépenser. Voilà la situation paradoxale de la Belgique. D’autres pays membres éprouvent les mêmes difficultés. Tel est le cas de la Roumanie, de la Bulgarie et du Danemark. L’UE veut bien donner de l’argent. En revanche, elle exige une comptabilité exemplaire et le respect de différentes règles. C’est ici que le bât blesse. Un mauvais taux d’absorption s’explique en général par un manque d’expertise de l’administration. Cette situation concerne surtout les pays membres arrivés en 2004. La Belgique figure pourtant aussi en queue de peloton. Comprendre là où ça coince nécessiterait une étude scientifique approfondie. Faire le lien avec la politisation tous azimuts de nos administrations n’a en tout cas rien d’insensé.

Sur le même sujet
Plus d'actualité