Voici la carte des sept nouveaux radars-tronçons belges

Sur ces routes-là, la marge d’erreur des radars persistera, mais la marge de tolérance disparaîtra. Explications.

Voici la carte des sept nouveaux radars-tronçons belges
@BelgaImage

Dès ce mercredi, sept autoroutes belges sont dotées de radars-tronçons, à l’instar de ceux déjà présents en France. Ils fonctionneront 24h/24, 7 jours sur 7. Une mesure destinée selon le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne, à faire baisser le nombre de victimes de la circulation. Il y en a eu selon ses chiffres 644 en 2019, soit 44 morts par million d’habitants, ce qui est plus que la moyenne européenne et que dans les pays voisins (31 aux Pays-Bas, 33 en Allemagne, et 39 en France). D’où ces radars-tronçons, qui réduiraient le nombre de décès de 56% et d’accidents de 20% selon les recherches menées sur le sujet. On fait le point sur les axes concernés.

Sept autoroutes, dont celle des vacances et la plus dangereuse du pays

Au total, sept autoroutes sont concernées: cinq en Wallonie et deux en Flandre. Au sud, la portion la plus longue est celle de l’A4/E411, l’autoroute des vacances pour de nombreux Belges en été et l’une des routes plus empruntées du pays. Le tronçon va de Assesse à La Bruyère, en direction de Bruxelles, soit toute la portion proche de Namur. On retrouve aussi l’autoroute la plus dangereuse du pays selon une étude de Budget Direct, l’A54/E420, avec un tronçon de Charleroi à Pont-à-Celles, direction Nivelles. Le reste se trouve principalement dans le Hainaut, à savoir l’A16/E42 avec un contrôle de Bernissart à Péruwelz, direction Tournai en venant de Mons, l’A7/E19 de Seneffe à La Louvière direction Mons, et l’E42 de Fleurus à Jemeppe-sur-Sambre direction Namur.

Pour la Flandre, il y a surtout l’E19, une des plus empruntées de la région puisqu’elle relie Anvers et Bruxelles. Le tronçon se situe dans le Craeybeckxtunnel, en banlieue sud d’Anvers, en direction de Bruxelles. L’autre radar est sur l’E314, dans le Limbourg, de Lummen à Halen en direction de Louvain.

Des radars très efficaces

Sur tous ces axes, la marge d’erreur technique des radars-tronçons est préservée. Autrement dit, une personne pourra dans les faits rouler jusqu’à 129 km/h, même si la limite est fixée à 120. Par contre, il n’y aura plus de marge de tolérance. Une personne roulant par conséquent à 129 km/h ou plus se verra donc automatiquement infliger une amende, puisque seule la correction due à la marge d’erreur prévaut.

Selon les chiffres tirés du test fait sur l’A54 durant tout le mois de septembre dernier, 483 conducteurs ont été flashés à 141 km/h ou plus, et 2822 conducteurs à 129 km/h ou plus. Cela représente cinq fois plus de flashs par mois qu’auparavant. La justice belge s’apprête à renforcer son département dédié à ce type d’affaires pour faire face à un nombre accru de dossiers. La police devrait elle aussi recruter de nouvelles personnes pour traiter et vérifier les données, avec à long terme un objectif d’automatisation. D’autres radars-tronçons pourraient également apparaître à l’avenir.

Sur le même sujet
Plus d'actualité