Cimetière d’Ixelles : plus de mille personnes à la marche contre les violences sexuelles

Une mobilisation qui fait suite aux nombreux témoignages dénonçant la culture du viol dans deux bars du cimetière d'Ixelles.

Cimetière d’Ixelles : plus de mille personnes à la marche contre les violences sexuelles
Manifestation contre les violences sexuelles à Paris en mars 2021 – Belga

La marche a été organisée suite à un nombre croissant de témoignages de jeunes femmes affirmant avoir été victimes ou témoins de viols et d’agressions sexuelles au Waff et au El Café, deux bars prisés du Cimetière d’Ixelles. Au moins un serveur est visé par les accusations, relayées depuis dimanche soir sur les réseaux sociaux.

Organisée par des étudiantes de l’ULB, la marche a démarré à 20 heures depuis le rond point où se trouvent les bars et devait se terminer par une rencontre d’une délégation avec le bourgmestre d’Ixelles Christos Doulkeridis.

Sur la page Facebook de la marche, on peut lire : « Depuis dimanche soir, une déferlante de témoignages de violences sexuelles afflue sur les réseaux sociaux. Ces personnes ont été droguées et violées par un serveur, dans deux bars du cimetière d’Ixelles.

On en a marre. Combien de victimes supplémentaires faut-il pour qu’on nous entende ? Pourquoi la parole des victimes n’est-elle pas crue ? Que fait la police ? Que fait la justice ? On en a marre ».

La direction des bars Waff et El Café a réagi jeudi à l’affaire, indiquant avoir écarté le barman incriminé « en attendant que toute lumière soit faite » et assurant qu’elle se portera partie civile « si les faits sont avérés ». Les deux bars étaient ont fermé leurs portes sur recommandation de la police, jeudi soir.

Sur Twitter, le #balancetonbar est en train d’essaimer.

Sur le même sujet
Plus d'actualité