Budget fédéral : quels impacts concrets sur les citoyens ?

La Vivaldi a bouclé son budget. Qu'est-ce que ce cru 2022 va changer dans notre vie ?

Budget fédéral : quels impacts concrets sur les citoyens ?
Belga

Un effort budgétaire de 3,3 milliards. Des investissements, mais aussi des recettes. 124 millions pour renflouer les caisses l’an prochain, et jusqu’à 500 millions dans deux ans. Comment ? En créant de l’emploi et en taxant certains secteurs. Concrètement, comment le budget fédéral va-t-il nous impacter ?

Une taxe « passagers » sur certains vols, la petite souris verte du gouvernement

Parmi les recettes envisagées par le gouvernement fédéral, quelques mesures peuvent faire sourire, comme cette taxe « passagers » sur les vols de moins de 500 km. Le grand moment écolo belge ? A voir… Cette taxe équivalant à 4 ou 5 euros se répercutera sur le prix des billets d’avion. Pour quelle destination ? Voyons voir, 500 km, en gros, ça se résume aux vols de Bruxelles à Londres, Amsterdam, Paris et Francfort. Soit des villes facilement (et rapidement) desservies par les trains grande vitesse (TGV, Thalys, Eurostar). Lyon ? 700 km, exonéré. Hambourg ? 600 km, exonéré. Et depuis Charleroi ? L’aéroport ne dessert aucune ville à moins de 500 km.

L’objectif du gouvernement avec cette taxe « verte » est de récolter 30 à 40 millions d’euros par an… Euh, vraiment ?

La classique augmentation des accises sur le tabac

C’est un grand classique. Un des rares domaines où tous les partis se mettent d’accord. Taxer le tabac. Alors allons-y ! En 2021, un paquet de cigarettes à 6,80 euros vous coûtera 7,50 euros. Et un paquet de tabac à rouler vous coûtera 11,17 euros. Il est encore temps d’arrêter de fumer…

Des aides pour faire face à l’augmentation du prix de l’énergie réservés aux plus démunis

Ces aides, qui s’élèvent à 760 millions d’euros, se focaliseront surtout sur les ménages à bas revenus qui pourront bénéficier d’une extension du « tarif social » pendant trois mois. Il s’agit surtout d’allocataires sociaux. En prime, un chèque énergie de 80 euros sera déduit des factures d’électricité pour ces personnes. Il s’agit d’une aide « one shot ».

Pour le reste, le gouvernement fédéral s’engage à changer les règles pour que les fournisseurs d’énergie ne puissent plus augmenter unilatéralement l’acompte d’un client sans l’avoir consulté. Il sera également plus facile de rompre des contrats variables en limitant le coût forfaitaire de l’abonnement.

La semaine de quatre jours… Une petite révolution ?

Le point fort du budget fédéral est sans aucun doute ce qu’on appelle déjà la « semaine de quatre jours ». En clair, plus besoin de certificat médical pour une absence d’un jour… Sauf pour les entreprises de moins de 50 personnes. L’idée est d’arrêter de submerger les médecins et, surtout, de lutter contre les « burn-out », principale cause des maladies longue durée qui plombent l’économie. Car dans le même temps, le gouvernement veut ramener 5.000 malades longue durée au travail par an. Le coût invalidité étant supérieur au coût du chômage et le pays manquant de main d’oeuvres dans plusieurs secteurs, ceux qui veulent commencer la semaine le mardi pourront le faire sans devoir se justifier.

Sur le même sujet
Plus d'actualité