Rafael Nadal se dit «mentalement détruit» après son élimination au 2ème tour de l'Open d'Australie

Rafael Nadal a encore joué de malchance. L'Espagnol de 36 ans a encore été trahi par son corps mercredi au 2e tour de l'Open d'Australie de tennis, dont il était le tenant du titre.

À nouveau blessé, et éliminé au 2e tour, Nadal avoue être
À nouveau blessé, et éliminé au 2e tour, Nadal avoue être « mentalement détruit' » ©BelgaImage

Le N.2 mondial et première tête de série (après le forfait de son compatriote Carlos Alcaraz, lui aussi blessé), a été battu par l'Américain Mackenzie Mcdonald (ATP 65) 6-4, 6-4, 7-5 après avoir visiblement été handicapé par une blessure à la hanche à partir du 2e set alors qu'il était mené 4-3. Il a d'ailleurs quitté le stade en boitant bas.

"Je ne peux pas dire que je ne suis pas détruit mentalement", a reconnu Nadal au cours de la conférence de presse d'après-match. "J'ai ressenti quelque chose il y a quelques jours, mais je n'ai pas eu aussi mal qu'aujourd'hui", a déclaré Nadal après la rencontre.

"Pour l'instant, je ne sais pas si c'est le muscle, l'articulation, le cartilage ou autre chose. Mais j'ai déjà eu des problèmes de hanche et j'ai dû subir des traitements auparavant. Bien que ça n'ait jamais été aussi mauvais. Cette fois, je ne peux pas bouger." "J'ai essayé jusqu'à la fin", a poursuivi l'Espagnol. "Je ne sais pas si dans de bonnes conditions j'aurais gagné, mais sans aucun doute j'aurais eu de meilleures chances. Ainsi soit-il. J'ai essayé. Ce n'était pas possible. Je n'ai pas voulu quitter le court sur un abandon. À la fin j'ai perdu. Il n'y a rien à dire. Félicitations à l'adversaire. C'est le sport. Faire de son mieux jusqu'au bout. C'est l'essence du sport que j'ai toujours suivie au long de ma carrière."

"Demain est un nouveau jour, mais maintenant c'est dur"

"Je ne peux pas mentir et dire que la vie est fantastique, il faut rester positif et continuer à se battre... Pas maintenant", a déclaré un Nadal visiblement abattu. "Demain est un nouveau jour, mais maintenant c'est dur. Il faut l'accepter et continuer. Je ne peux pas me plaindre de ma vie en termes de sport. En termes de blessures, et de moments difficile c'en est un autre... Je ne peux pas dire que je ne suis pas détruit mentalement. C'est difficile. J'espère que ce n'est pas trop grave. J'espère que cela ne va pas m'écarter des courts pour une longue période. Parce que c'est dur de revenir d'effectuer tout le travail pour retrouver un niveau décent".

"J'ai déjà connu ce processus trop souvent dans ma carrière. Mais je suis prêt à recommencer Mais ce n'est pas facile.", a ajouté l'homme au 22 titres du Grand Chelem qui a expliqué pourquoi il est toujours revenu après des blessures. "C'est simple. J'aime ce que je fais. J'aime le tennis. Je sais qu'il ne durera pas toujours. J'aime me sentir compétitif, me battre pour ce pour quoi je me bats depuis la moitié de ma vie ou plus. Ce n'est pas difficile à comprendre. Ce n'est pas un sacrifice. Cela dit, c'est fatigant et frustrant de se battre contre tout cela. Les derniers sept mois ont été une autre période difficile. Je ne sais pas ce que sera l'avenir. Il faut voir maintenant la nature de la blessure et on verra comment je vais pouvoir gérer tout cela."

Sur le même sujet
Plus d'actualité