Saint-Nicolas : les cadeaux font-ils réellement le bonheur des enfants ?

Les cadeaux contribuent-ils au bonheur, présent et futur, des enfants?

Les cadeaux contribuent-ils au bonheur des enfants?
© Unplash

La Saint-Nicolas arrive et comme chaque année, vos enfants ne manquent pas d’idées pour dresser leur traditionnelle liste des cadeaux qu’ils aimeraient recevoir. Mais les cadeaux contribuent-ils réellement à leur bonheur ? Ne risque-t-on pas de les pousser à vouloir toujours plus ? Ou à se sentir frustrés lorsqu’ils n’obtiennent pas ce qu’ils désirent ?

Selon une étude publiée dans « International Journal of Consumer Studies », les cadeaux reçus pendant l’enfance auraient un lien avec le sentiment de bonheur éprouvé à l’âge adulte. En effet, les enfants qui sont systématiquement récompensés ou réconfortés par le biais de cadeaux sont plus susceptibles de devenir des personnes matérialistes : « Les personnes matérialistes font de l’acquisition de biens un objectif de vie central, et elles croient implicitement que c’est par la richesse matérielle qu’on peut atteindre le bonheur », expliquent les auteurs de l’étude dans The Conversation. Et on le sait, les personnes matérialistes ont tendance à être moins heureuses que les autres.

A lire aussi : Saint-Nicolas et père Noël : faut-il laisser les enfants y croire?

"Schéma du cadeau"

D’après l’étude, le fait de recevoir des cadeaux favoriserait chez l’enfant l’apparition d’un « schéma du cadeau ». L’enfant apprend ainsi qu’offrir et recevoir sont des "réponses appropriées" aux différents événements de la vie, qu’ils soient des réussites ou des échecs. Ce schéma va ensuite se généraliser aux cadeaux qu’il se fera à lui-même à l'âge adulte. Des achats qui lui permettront de se sentir mieux en cas d’échec ou de déception.

Si les cadeaux-récompenses systématiques peuvent mener au matérialisme, l'échange de cadeaux ne doit cependant pas être complètement banni de la vie des enfants : « Tout est une question de mesure. L’échange de cadeaux n’est pas un rituel à négliger puisqu’il renvoie à une forme de partage entre parents et enfants et permet de construire des moments privilégiés. C’est un moyen efficace d’apprendre, de façon implicite, l’importance d’établir de bonnes relations avec les autres », expliquent les chercheurs dans The Conversation.

La communication

Les cadeaux peuvent même contribuer au bonheur des plus petits si le discours qui accompagne le cadeau est de qualité. La façon de communiquer autour de l’échange est donc primordiale : « Le cadeau devient l’occasion de tisser des liens forts autour d’un objet qui devient symbolique, concrétisant une réussite ou un souvenir ». Selon l’étude, cela permettrait de renforcer les relations familiales et de freiner les tendances matérialistes de l’enfant.

Encore une fois, tout est une question de mesure ! Offrir des cadeaux à votre enfant est « sain » tant que vous ne succombez pas à tous ces caprices. L’essentiel n’est pas tant le cadeau, mais le moment autour de l’échange.

Sur le même sujet
Plus d'actualité