FGTB : une action choc sera organisée demain à Namur

La FGTB Namur organisera une "action choc", jeudi dans la capitale wallonne, afin de protester contre les surprofits des producteurs d'énergie.

Thierry Bodson de la FGTB
Thierry Bodson, président de la FGTB. © BelgaImage

Une action qui vise aussi les mesures jugées insuffisantes prises par les pouvoirs publics pour aider les travailleurs à affronter la crise énergétique, ont annoncé mercredi les instances syndicales à l’agence Belga.

Il s’agit d’un véritable hold-up réalisé sur le dos des citoyens. Au rythme où les prix de l’énergie flambent, la quasi-totalité d’un bas salaire suffira à peine à se chauffer et s’éclairer" , estime Jonathan Hubert, secrétaire régional à la centrale générale de la FGTB Namur-Luxembourg. Évoquant les familles qui redoutent l’arrivée d’une importante facture de régularisation et les petits entrepreneurs qui ne peuvent plus honorer leurs dépenses énergétiques, le responsable syndical accuse les fournisseurs et producteurs d’énergie de profiter de la crise.

Engie-Electrabel, pour ne citer que cette société, a réalisé plus de deux milliards de surprofits depuis le début de la crise" , commente Jonathan Hubert. " Pour la FGTB, il est clair qu’il faut bloquer les prix, et taxer les surprofits, jusqu’à 100 % au-delà des 130 euros par mégawattheure. Ce ne serait que justice face à ces entreprises qui profitent honteusement de la tension actuelle pour engranger de faramineuses plus-values. " La FGTB Namur annonce une " action choc " qui sera mise en œuvre jeudi matin dans la capitale wallonne.

Des précisions concernant l’organisation de celle-ci devraient être communiquées ultérieurement. " L’introduction récente d’une taxe sur les surprofits du secteur de l’énergie, la mise en œuvre d’une cotisation de solidarité du secteur pétrolier et du gestionnaire du réseau de gaz Fluxys seront sans doute des mesures insuffisantes pour assurer un avenir énergétique décent aux citoyens de notre pays" , conclut Jonathan Hubert.

Sur le même sujet
Plus d'actualité