En temps de crise : comment planifier sa retraite ?

Avec un pouvoir d’achat est en berne, le premier réflexe est de ralentir son épargne. Pourtant, l’inflation rend le quotidien des pensionnés plus tendu que jamais. Ce serait donc plutôt le moment de prévoir le pire.

@BELGAIMAGE

Les retraités sont rattrapés par la réalité. Comme l’explique Brecht Coene, fondateur de guide-epargne.be, c’est souvent dans les moments où les allocations de retraite sont plus nécessaires que jamais que les Belges ont tendance à négliger leur épargne. Certes, ces dernières sont indexées comme les salaires, mais les travailleurs savent aussi que cette majoration est insuffisante face à la crise énergétique. “Or ce n’est pas après 67 ans qu’on est prêt à sacrifier son confort”, pose Brecht Coene.

Il a publié sur le comparateur des prix d’épargne en ligne une analyse. Celle-ci considère à la fois la pension légale et les dépenses des retraités. “Difficile de généraliser, de citer un montant nécessaire à la retraite, mais on constate le décalage.” Les ménages composés de personnes de plus de 65 ans dépensent 30.377 euros par an et 21.594 euros pour une personne isolée.

Ceci correspond respectivement aux montants mensuels de 2.531 euros et 1.800 euros. Or la pension minimale pour les personnes disposant d’une carrière complète (45 ans) en tant que travailleur salarié s’élève à 1.915 euros bruts pour les ménages et à 1.532 euros pour les célibataires. “Bien souvent, les retraités sont donc trop justes.

Cela est d’autant plus préoccupant que plus l’âge avance, plus les ménages ont besoin de leur argent disponible sur un carnet de dépôt pour financer la vie quotidienne et faire face aux aléas de la vie, notamment aux pépins de santé. “Pour cette disponibilité immédiate, la tentation est donc de laisser l’argent sur un compte épargne. Or durant l’année écoulée, la valeur de ces économies a été réduite de 9 % en raison de l’inflation, assène Brecht Coene. C’est pourquoi il vaut mieux planifier sa retraite le plus tôt possible.

Autre enquête sortie la semaine dernière du côté d’Axa Banque et Assurance: en moyenne, un Belge a besoin de 1.200 euros de revenus de pension par mois en plus de sa pension légale. Pourtant, selon l’assureur NN, un Belge sur deux manque de connaissances sur sa planification de la retraite.

Découvrez notre article " En temps de crise : comment planifier sa retraite ? " dans le Moustique de la semaine (1er au 7 octobre)

Sur le même sujet
Plus d'actualité