Sortie du nucléaire: Georges-Louis Bouchez accuse la ministre fédérale de l’Énergie de "mensonge"

Le président du MR s'en est à nouveau pris violemment mercredi à la ministre fédérale de l'Energie en l'accusant de "mensonge" sur le dossier nucléaire.

Georges-Louis Bouchez accuse Van der Straeten de
Georges-Louis Bouchez accuse Van der Straeten de « mensonge »©BelgaImage

Une nouvelle attaque qui passe mal chez les écologistes. " Ca ne peut plus durer ", avertit Jean-Marc Nollet.

Invité de LN24 mercredi matin, Georges-Louis Bouchez a ainsi estimé que Tinne Van der Straeten (Groen) mentait en affirmant que le parc nucléaire belge ne peut être prolongé pour des raisons de sécurité. Selon le Montois, les réacteurs belges ne présentent en réalité aucun risque. Et si l’on a découvert des micro-fissures sur deux d’entre eux, celles-ci sont " invisibles à l’oeil nu ", a défendu le chef de file des libéraux francophones.

"Si ces centrales sont réellement dangereuses, pourquoi est-ce que la ministre (fédérale de l’Energie Tinnne Van der Straeten) ne les arrête pas demain matin?", a lancé M. Bouchez. Invité un peu plus tard au micro de La Première (RTBF), le co-président d’Ecolo Jean-Marc Nollet n’a pas caché son irritation à propos des critiques de son homologue envers Mme Van der Straeten, mais aussi le Premier ministre Alexander De Croo dans le dossier énergétique. "Ca ne peut plus durer!", a averti M. Nollet.

Selon lui, pareille attitude de la part du président du MR "décrédibilise l’action de la Belgique sur la scène européenne". Pour le co-président des Verts francophones, Georges-Louis Bouchez reste "scotché au(x pratiques du) 20e siècle" dans ce dossier tout en "appuyant constamment sur la pédale de frein" face à l’idée de taxer les suprofits des producteurs d’énergie. "Son modèle néolibéral (du marché de l’énergie) ne tient plus! Il coule et il essaie de faire diversion avec la prolongation de réacteurs supplémentaires", a conclu M. Nollet.

Sur le même sujet
Plus d'actualité