Un an après, la Belgique se souvient des inondations et des 39 victimes

Le 14 juillet 2021 débutait une des plus importantes catastrophes naturelles que la Belgique ait connu, des trombes d'eau dévastant une partie de la Wallonie, faisant 39 morts et inondant près de 10.000 hectares.

Inondations, un an après ©BelgaImage
Inondations, un an après ©BelgaImage

Un an plus tard, un hommage national a été rendu jeudi midi à Chênée (Liège) aux victimes et à toutes les personnes sinistrées mais aussi aux services de secours et nombreux bénévoles lors d’une cérémonie officielle en présence, notamment, du Roi et de la Reine.

Si quelques gouttes de pluie sont tombées à Liège jeudi matin, se rappelant au souvenir des 100.000 personnes sinistrées par les inondations des 14, 15 et 16 juillet 2021, le soleil est finalement reparu pour illuminer les commémorations officielles, tenues en bord de Vesdre, à Chênée. Plus de 400 personnes ont assisté à cette cérémonie, dont le Roi et la Reine, le Premier ministre Alexander De Croo, le ministre-président wallon Elio Di Rupo, le bourgmestre de la Ville de Liège Willy Demeyer mais aussi des membres de la Protection civile, de la police et des pompiers, ainsi que plusieurs familles touchées par les inondations.

Alexander De Croo ©BelgaImage

Alexander De Croo ©BelgaImage

" Ce jour-là, la Wallonie avait rendez-vous avec le malheur "

" Le 14 juillet 2021 est une date qui restera à jamais gravée dans nos cœurs et nos mémoires. Ce jour-là, la Wallonie avait rendez-vous avec le malheur ", a déclaré le ministre-président wallon, Elio Di Rupo. Ces inondations ont semé " la ruine, la désolation et la mort ", a ponctué M. Demeyer, qui représentait les 209 bourgmestres touchés par la catastrophe.

Le Premier ministre Alexander De Croo a exprimé, " au nom de tous les Belges ", sa " compassion " aux victimes et leurs proches. Il a également remercié celles et ceux qui ont aidé " à panser les plaies de cette véritable catastrophe que notre pays a subie ". Citant Victor Hugo qui parlait de la Vesdre comme " une rivière-torrent ", qui est " quelquefois un ravin, souvent un jardin, toujours un paradis ", le Premier ministre s’est rappelé qu’il y a un an, ses riverains ont, eux, découvert " l’enfer ".

La cérémonie s’est terminée par une minute de silence, suivie de l’hymne national belge, La Brabançonne. Le Roi et la Reine sont ensuite allés rencontrer, en toute intimité, des familles victimes des inondations. Les cloches du diocèse de Liège ont, par ailleurs, retenti à midi pour rendre hommage aux victimes et à leurs proches.

Sur le même sujet
Plus d'actualité