Un gynécologue néerlandais a utilisé son propre sperme pour inséminer ses patientes

Un gynécologue néerlandais a inséminé au moins trois femmes avec son propre sperme, entre 1988 et 1992, ont annoncé vendredi le centre de fertilité Nij Geertgen et l'organisation Fiom, qui aide les personnes à effectuer des tests de filiation.

Fertilité ©BelgaImage
Fertilité ©BelgaImage

Fiom a reçu en juin un signalement d’une personne pensant être l’enfant du docteur Henk Ruis. Après une enquête, il ressort que celui-ci avait utilisé son sperme pour pratiquer plusieurs inséminations artificielles. Le médecin a coopéré avec l’organisation pour inclure son ADN dans la base de données de Fiom. " Il en est ressorti que trois profils ADN d’enfants correspondaient avec celui du docteur Ruis ", selon l’organisation. " Le médecin a maintenant trois enfants connus. "

Le gynécologue a travaillé dans les années 80 et 90 dans l’hôpital Liduina à Boxtel, à quelques kilomètres de Tilbourg et Bois-le-Duc. Il a ensuite exercé dans un autre établissement, à Veghel.

Henk Ruis est le cinquième gynéocolgue néerlandais à être publiquement mis en cause dans une affaire de ce type. Jeudi, les médias flamands ont rapporté qu’un gynécologue à la retraite, exerçant à l’ancien hôpital Sint-Rembert de Torhout (Flandre occidentale), pourrait avoir eu recours à ses propres gamètes pour des inséminations artificielles au cours des années 1980.

Sur le même sujet
Plus d'actualité