Codeco du 11 février: qu’est-ce qui bloque encore?

Si certaines décisions semblent acquises, le Codeco de cette mi-février doit encore trancher quelques questions.

Alexander De Croo et Frank Vandenbroucke
Le ministre de la Santé Frank Vandebroucke et le Premier ministre Alexander De Croo en Codeco, le 6 janvier 2022 @BelgaImage

Depuis 14 heures ce vendredi, le comité de concertation (Codeco) se réunit à nouveau au Palais d’Egmont sur la crise sanitaire. Cette fois-ci, le ton est clairement au relâchement des mesures. Le passage du code rouge au code orange du baromètre figure parmi les points qui font le plus de consensus. Un changement qui augure de nombreux assouplissements, comme nous vous le détaillions dans un autre article. Il reste néanmoins plusieurs questions qui ne sont toujours pas tranchées.

Date du code orange, télétravail, masque, etc. 

De base, le code orange entre en vigueur lorsque les nouvelles hospitalisations journalières tombent entre 65 et 149 et que le nombre de patients en soins intensifs est compris entre 300 et 500. Mais dans les faits, c’est le Codeco qui a le dernier mot. Le baromètre n’est qu’un indicateur, un guide en quelque sorte. Le comité de concertation de ce vendredi peut donc bel et bien édicter un passage anticipé au code orange s’il juge que la tendance épidémiologique est suffisamment bonne. C’est l’une des débats les plus vifs de ce 11 février. Certaines personnalités politiques pourraient demander à ce que ce changement se fasse immédiatement. D’autres tendraient à être plus prudents, à l’instar du ministre de la Santé Frank Vandenbroucke qui préfère attendre le 18 février. Selon La Libre, c’est cette date du 18 février qui tendrait à s’imposer au cours de ce comité de concentration.

L’autre grande question, c’est le télétravail. De toute évidence, le Codeco décidera d’alléger cette contrainte. Mais faut-il supprimer son obligation dans sa totalité, ou seulement partiellement? Frank Vandenbroucke demande à garder trois jours semaines, contre quatre aujourd’hui. Toutefois, selon La Libre, le Codeco devrait ne pas suivre cet avis et édicter la fin pure et simple du télétravail obligatoire. L’exécutif continuerait seulement à le recommander.

Le point qui fait le plus débat, cela reste néanmoins celui de l’imposition du masque à l’école. Les communautés souhaitent assouplir grandement cette mesure. Le ministre-président de la Fédération Wallonie Bruxelles Pierre-Yves Jeholet tend à faire passer la limite d’âge de 6 ans à 10-12 ans. Pour le gouvernement flamand, il faut que le masque soit supprimé pour tous les élèves du primaire, selon Het Laatste Nieuws. À l’inverse, à l’instar des experts du GEMS, Frank Vandenbroucke redoute une disparition du masque dans ces classes, si ce n’est de façon graduelle. La date des congés de Carnaval est évoquée pour édicter un tel assouplissement. 

Enfin, le Codeco pourrait aborder le sujet des discothèques. Le code orange suppose que celles-ci puissent rouvrir. Reste à savoir dans quelles conditions. Avec un CST simple? Ou un pass vaccinal? Avec un masque en plus? Cela reste à voir, au contraire de nombreuses autres mesures qui devraient être adoptées sans difficulté en cas de passage en code orange (levée de l’heure de fermeture de l’horeca, reprise des concerts debout, augmentations des capacités d’accueil du public en salle, etc.). 

Sur le même sujet
Plus d'actualité