Carte des voyages: le bilan est mitigé

Éviter les zones rouges est désormais facile en Europe de l’Ouest, mais la situation sanitaire reste tendue en Europe centrale et de l’Est.

Carte des voyages: le bilan est mitigé
@BelgaImage

Tout doucement, les vacances de Toussaint se profilent et heureusement, les destinations préférées des Belges sont de moins en moins en rouge sur la carte de l’ECDC (Centre européen de prévention et de contrôle des maladies). Rares sont les régions à garder cette couleur et si c’est le cas, il y a souvent des alternatives proches en orange et vert. Par contre, comme les semaines précédentes, en Europe de l’Est, la dégradation se poursuit et tend même de plus en plus vers le rouge écarlate pour plusieurs pays.

De plus en plus de vert

Si la Wallonie et Bruxelles sont toujours en rouge, le reste du Benelux est devenu entièrement orange, même le Luxembourg qui avait basculé (brièvement) en rouge la semaine dernière. En France, bonne nouvelle : non seulement il n’y a plus de rouge (sauf en outre-mer avec la Martinique et la Guyane), mais le vert s’impose aussi sur toute la façade Atlantique (hormis les Pays de la Loire). Le reste est en orange.

En Italie, le vert gagne aussi du terrain. En plus du nord-ouest et de la Sardaigne, presque tout le sud-est a adopté cette couleur, à l’exception notable de la seule région rouge du pays, le Basilicate. Au Portugal et à Malte, pas de changement, c’est orange. Quant à l’Espagne, l’Aragon et la Castille-La Manche restent en rouge mais le vert est encore une fois plus présent qu’auparavant (quasi dans tout le nord-ouest ainsi qu’en communauté valencienne, aux Canaries et en Estrémadure).

L’Irlande reste le seul pays d’Europe de l’Ouest entièrement rouge. L’Allemagne et l’Autriche sont pas loin de subir le même sort puisque n’apparaissent en orange qu’un Land allemand (le Schleswig-Holstein) et trois autrichiens (Burgenland, Tyrol et Vorarlberg). En Scandinavie, c’est quasiment le statut quo. La semaine dernière, seule la région d’Oslo apparaissait en rouge. Désormais, l’extrême-nord de la Norvège subit le même sort.

Le rouge écarlate gagne du terrain à l’Est

En Europe de l’Est, rares sont les bonnes nouvelles. À vrai dire, il n’y en a que trois. La République tchèque est toujours préservée du rouge, Chypre quitte le rouge et la Grèce a toujours plus de régions en orange (l’Attique, la Grèce centrale, l’Épire, la Crète et l’Égée-Septentrionale).

Pour le reste, c’est pas vraiment joli. La Slovaquie est désormais entièrement rouge, la Roumanie se colore de rouge écarlate (au nord, à l’ouest et à Bucarest), tout comme Zagreb en Croatie (le reste du pays est en rouge) et les États baltes. La Slovénie reste elle aussi dans cette couleur. La Hongrie voit quelques régions passer de l’orange au rouge (au nord-est, dont la capitale Budapest). Petit lot de consolation: la Pologne ne garde que deux régions en rouge (Lublin et la Podlasie).

Sur le même sujet
Plus d'actualité