Bruxelles: fermetures de classes, voire d’écoles, à cause de clusters

La région bruxelloise tente d’éviter le scénario de l’année passée grâce à la vaccination mais le bilan reste mitigé.

Bruxelles: fermetures de classes, voire d’écoles, à cause de clusters
@BelgaImage

On assiste actuellement à une tendance comparable à celle de l’an dernier au même moment en ce qui concerne l’apparition de clusters de covid dans les écoles de la capitale, a indiqué mardi la responsable Covid de la Commission Communautaire Commune Inge Neven, lors d’un point de presse hebdomadaire.

Une situation sanitaire fragile

Mme Neven n’a cependant pas été en mesure de donner des chiffres précis relatifs à ce phénomène. Les statistiques à ce sujet dépendent de l’ONE côté francophone et de Kind en Gezin, côté néerlandophone. D’après la responsable du service de l’Hygiène de la CoCom, les actions de sensibilisation dans les écoles se poursuivent. Cette semaine, la vaccination est possible dans trois écoles francophones et trois néerlandophones. On y observe une demande plus élevée.

Globalement, la situation sanitaire continue de susciter la vigilance dans la capitale: «les chiffres ont tendance à diminuer un tout petit peu, même si cela reste élevé». Le taux d’incidence est passé de 540 à 509 pour 100.000 habitants au cours de la semaine écoulée.  Le nombre de tests quotidiens est passé de 8.100 à 7.800, une baisse qui s’explique surtout par celle du nombre de tests de retours de voyage. L’indice R indiquant la vitesse de propagation du virus est inférieur à 1. Le taux d’infection concerne surtout les 10-19 ans au niveau des écoles. Il y a actuellement 59 personnes aux soins intensifs (contre plus de 70 les semaines précédentes). Le nombre de décès à Bruxelles est redescendu à 1 par jour.

Dans le domaine de la vaccination, tout en restant insuffisant, le taux de couverture continue de progresser. Il atteint désormais globalement les 67%. Pour les plus de 18 ans, il est passé en une semaine de 53 à 54%. Pour les 45-64 ans, il a dépassé les 75% et on assiste à « une belle progression dans les catégories inférieures ». On est ainsi passé entre le 31 août et le 24 septembre derniers de 41,6 à 46,4%; pour les 18 -24 ans, de 53,9 à 57,1%; et les 35-44 de 61 à 63,4% de vaccination, en première dose. En Région bruxelloise, on dépassera cette semaine le cap d’1,4 million de doses injectées.

Sur le même sujet
Plus d'actualité