Georges-Louis Bouchez: « Le 100 % renouvelable est une blague ! »

Ce lundi matin Georges-Louis Bouchez était l’invité de Maxime Binet. L’occasion pour le ministre-président du MR de se pencher sur tous les dossiers chauds de la politique belge.

MR chairman Georges-Louis Bouchez pictured during a press conference of French-speaking liberal party MR in Brussels, Friday 18 June 2021. BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

« On m’attaque sur ma personne. Et pas sur ce que je raconte. Du coup, cela me rassure sur mes propos mais me désespère sur ce qu’est le niveau de la politique aujourd’hui. » Cette semaine GLB a été fortement tangué par Georges Gilkinet. Des critiques qui, selon lui, ne l’ont pas ébranlé. « Je remarque que c’est la personne qui dans la même interview annonce qu’il n’a pas de temps à perdre sur Twitter. Mais je vois que manifestement, il se laisse distraire par autre chose. J’ai une seule chose à dire à propos d’Ecolo: ils ne doivent pas devenir le mouvement créateur de CO2. »

Autre sujet brûlant: le covid safe ticket. D’autant plus avec une rentrée du supérieur approuvée à 100% en présentiel. « Je suis très froid à l’idée d’un covid safe ticket » commence-t-il. « Ce n’est pas souhaitable comme société. Dans un événement de masse, c’est compréhensible. Je pense en tant que libéral que le contrôle doit être minimal. Mais nous restons défavorables sur la question pour trois raisons. 1) On n’a jamais conditionné la liberté humaine à des conditions de santé. 2) Les principales personnes qui ne sont pas vaccinées ne sont pas les clients du restaurant ou de l’opéra. Ce sont des personnes avec des coefficients économiques relativement faibles. 3) Il ne faut pas faire croire aux gens que ce ticket est une immunité contre le Covid. Aux Pays-Bas, il ont utilisé un pass sanitaire pour les boites de nuit. Elles ont fermé 3 semaines plus tard. Il faut se faire vacciner car c’est la solution. La propagation du vaccin est moindre mais elle existe tout de même. »

Ensuite, l’homme politique du MR est également revenu sur l’énergie. Et il a été très clair: « Le 100% renouvelable est une farce. Il n’est pas possible. Parce que ces énergies sont par intermittences. Or nous avons besoin d’électricité en permanence. Il y a d’autres possibilités que les centrales au gaz. Le nucléaire n’est pas l’énergie que je préfère en particulier. C’est juste la plus pragmatique vu l’état de la planète. »

Toujours sur le même sujet, il a également pris parti d’Energie Electrabel. « C’est une société qui ne doit pas abuser de sa position à propos de la transition énergétique. Ces centres sont rentabilisés depuis bien longtemps. Le groupe va également recevoir une belle somme pour démanteler ces centrales. La lutte du nucléaire fait partie du passé. Cela prouve qu’Ecolo est un mouvement politique qui a été créé dans les années 80 en pleine guerre froide. Ou on nous vendait le nucléaire comme la solution miracle. Mais aujourd’hui en 2021, la recherche et la technologie ont fait du progrès. Je ne dis pas que le nucléaire est la solution miracle. Je dis que c’est la moins mauvaise. »

Sur le même sujet
Plus d'actualité