Les politiciens flamands veulent la fin du masque pour la Flandre

CD&V, Open VLD et NV-A sont pour la fin des mesures sanitaires dans leur région parce que le taux de vaccination est assez bon et que peu de personnes les respectent toujours.

Les politiciens flamands veulent la fin du masque pour la Flandre
Bientôt à la poubelle pour de bon ? (Crédit: Easyfotostock)

Après plus d’un an et demi à vivre avec des mesures sanitaires, le moment de laisser nos masques à la maison sera sans aucun doute très apprécié. Au nord du pays, plusieurs acteurs du monde politique aimeraient que cette date soit fixée et ne tarde pas. Mais pas pour toute la Belgique. Juste pour la Flandre.

Leur argument ? Le taux de vaccination, particulièrement élevé dans la région. Comme le rappelle Le Soir, elle fait partie du top européen. La Wallonie, elle, affiche un bon taux, mais stagne, alors qu’à Bruxelles, il y a encore un peu de chemin à parcourir pour arriver à un taux satisfaisant.

Mais pour certains partis, la Flandre a atteint l’objectif demandé et n’a pas à pâtir des moins bons résultats des autres…

« Laisser tomber »

C’est notamment le cas de l’Open VLD. Son président, Egbert Lachart, s’est exprimé sur le sujet dans l’émission politique de la VRT, De Zevende Dag. « Si nous ne rendons pas la liberté [aux citoyens] maintenant en Flandre, où 90 % des adultes sont vaccinés, quand allons-nous le faire ? », a-t-il demandé, tout en précisant qu’à Bruxelles, des mesures différentes sont nécessaires.

Pour le président du CD&V, il n’y a pas que le taux de vaccination qui devrait motiver cette décision, qu’il soutient aussi. Selon lui, les mesures ne sont plus respectées et il n’y a donc pas de raisons de les maintenir. « Les gens ne voient plus la logique, et je le comprends », a commenté Joachim Coens, dans De Morgen. « Nous pouvons encore renforcer les règles au niveau local ou régional si nécessaire, mais en ce qui me concerne, nous pouvons laisser tomber les mesures. Elles ne sont plus suivis de toute façon ».

Sur le plateau du JT de VTM, Bart De Wever, président de la N-VA, était du même avis : les règles sanitaires ne sont plus appliquées par la population. « Tout le monde a le droit de porter un masque buccal, mais le fait qu’il soit encore obligatoire pour tous, dans la vie professionnelle et dans les loisirs, nous devrions pouvoir laisser cela derrière nous », a -t-il déclaré.

Peu de chances

Tant que le port du masque reste obligatoire au niveau national, la Flandre ne pourra pas mettre fin à cette règle d’elle-même. Les régions peuvent prendre des décisions plus strictes que le fédéral, mais pas plus souples.

Les Flamands du Codeco peuvent essayer de convaincre leurs homologues du reste du pays, mais cela sera difficile, surtout face aux Bruxellois. Et de plus, les experts scientifiques ne les soutiendront pas dans ce débat. Par exemple, Erika Vlieghe, la présidente du Groupe de stratégie de crise pour le Covid-19, est totalement contre une telle idée, puisqu’elle a déjà annoncé qu’il sera préférable de garder le masque tout l’automne et peut-être même jusqu’au printemps, même si quasi toute la Belgique est vaccinée…

Tout le monde va donc garder son masque dans sa poche encore un moment, les Flamands y compris.

Sur le même sujet
Plus d'actualité