10.000 réfugiés à la frontière biélorusse pour entrer dans l’Union européenne

Les pays voisins accusent le président biélorusse de créer volontairement une crise migratoire à leurs frontières, en lien avec le contexte régional très tendu.

Jaap Arriens / AFP

Plus de 10.000 réfugiés de guerre attendent actuellement au Bélarus à la frontière avec la Pologne afin d’entrer dans l’Union européenne (UE), ont indiqué les douanes polonaises.

De fortes tensions dans la région

La politique menée par le président bélarusse Alexandre Loukachenko aide les candidats à l’exil à atteindre la frontière de ses voisins européens, à savoir la Lituanie, la Lettonie et la Pologne, a déclaré le major général Tomasz Praga des douanes polonaises. Le week-end dernier, quelque 367 migrants auraient été empêchés de franchir illégalement la frontière. La majorité de ces réfugiés tentent d’atteindre l’Allemagne ou la France. « De nombreux migrants veulent rendre visite à leurs frères, sœurs ou autres proches, mais ne se rendent pas compte que la frontière polonaise est un passage obligé », explique M. Praga.

Les gouvernements de Lituanie, de Lettonie et de Pologne accusent Loukachenko d’aider activement les migrants à entrer dans l’Union européenne à partir de son pays. Le président bélarusse avait lui-même menacé de le faire fin mai, en réponse au durcissement des sanctions européennes contre l’ancienne république soviétique.

Sur le même sujet
Plus d'actualité