Bruxelles zone 30 : la capitale déjà plus sûre après 6 mois

D’après le bilan intermédiaire de Bruxelles Mobilité, il y a déjà moins de blessés et de décès dans les rues de la capitale, qui sont également moins bruyantes.

Une limitation qui date de l'hiver dernier. (Belga)

Ralentir la circulation pour améliorer la sécurité. C’est le pari que Bruxelles a fait il y a maintenant 8 mois, au 1er janvier. Dans toute la capitale, sauf exception, il est interdit aux automobiles et autres usagers de la route de rouler à plus de 30 km/h.

L’année n’est pas encore terminée, mais un premier bilan a déjà été réalisé par Bruxelles Mobilité pour la première moitié de 2021. Et il est positif : les routes de la capitale sont plus sûres aujourd’hui.

Comme le révèle La Libre, le nombre d’accidentés graves ainsi que le nombre de décès sur les routes a baissé d’un quart dans la région bruxelloise. Les nuisances sonores, importantes dans la ville, ont également diminué.

En chiffres

Globalement, Bruxelles affichait fin juin 20% d’accidents en moins par rapport à la moyenne du 1er semestre des 5 dernières années. Plus concrètement, c’est 1 550 accidents dans la ville pour le premier semestre 2021 alors que la moyenne est à 1 826.

Concernant les victimes, 4 personnes sont décédées en ce début d’année alors que la moyenne est à 6,8, tandis que 61 accidentés ont été gravement blessés pour une moyenne de 81 ces 5 dernières années. Des chiffres qui sont même meilleurs qu’en 2020, alors que le confinement avait forcé la majorité de la population à rester à domicile.

Côté sonore, le trafic bruxellois de ce semestre a été bien moins bruyant que d’habitude. Il a même diminué de moitié. Selon le type de revêtement routier, on a relevé entre 2,5 et 3,9 décibels dans les rues.

Pas que du positif

Malheureusement, ce bilan des 6 mois n’apporte pas que de bonnes nouvelles. Une statistique de ce premier semestre a quand même sérieusement dépassé la moyenne 2016-2021. Il s’agit du nombre de cyclistes blessés. La moyenne était à 389 et en ce début 2021, il y a déjà eu 543 cyclistes accidentés dans la capitale. Une augmentation qu’on peut tout de même expliquer en partie par le nombre de cyclistes qui lui aussi est en forte hausse à Bruxelles.

Pas de quoi tirer de grandes conclusions, puisqu’il s’agit d’un bilan intermédiaire. Mais ses chiffres permettent aux décisionnaires de voir que la mesure a déjà une utilité, même seulement 6 mois plus tard.

Sur le même sujet
Plus d'actualité