Préavis de grève chez Brussels Airlines

Le personnel de bord de Brussels Airlines met sa menace à exécution. Un préavis de grève a été envoyé à la direction de la compagnie aérienne.

Ce serait une première pour la compagnie belge. - BELGA

Le front commun syndical de Brussels Airlines a envoyé jeudi un préavis de grève à la direction de la compagnie aérienne, et ce pour une durée indéterminée, à la suite de l’échec de la réunion de conciliation de jeudi dernier, annonce-t-il lundi matin.

Les syndicats se plaignent depuis un certain temps de ce qu’ils considèrent comme une charge de travail excessive pour le personnel de cabine, avec des problèmes de combinaisons de vols, de gestion de la fatigue et de planification du personnel. L’un des stewards donnait récemment un exemple dans La Libre : « Nous arrivons à une escale et nous nous rendons compte qu’aucune chambre d’hôtel ou des transports n’ont été réservés pour nous. Nous nous sentons comme les laissés-pour-compte de la direction.« 

La direction a déjà proposé le recrutement de vingt équivalents temps plein, mais cela ne suffit pas aux yeux des organisations syndicales.

Sous pression

Ces dernières (CNE/ACV Puls, BBTK/Setca et ACLVB/CGSLB) et leurs délégués vont à présent prendre le temps d’informer le personnel, « qui est sous pression depuis le début de la période estivale et ce après une longue période de chômage économique qui a vu leur pouvoir d’achat diminuer de façon drastique« , déplorent-elles. Ce n’est qu’à l’issue de cette consultation qu’il sera décidé de la nature des actions à venir. Celles-ci, qui ne pourront pas avoir lieu avant ce jeudi 26 août, pourraient prendre la forme d’une grève, même si ce n’est pas l’option privilégiée à ce stade par les syndicats. Ce serait une première pour la compagnie belge.

Plus d'actualité