PS, MR et Ecolo se seraient partagés secrètement les vitrines de la culture

PS, MR et Ecolo auraient négocié et désigné les présidents (ou vice-présidents) amenés à les représenter au sein des conseils d’administration d’une vingtaine d’organismes culturels majeurs en Fédération Wallonie-Bruxelles. Une répartition qui pose question tant sur le plan légal que sur le plan humain.

BELGAIMAGE

C’est une information du journal Le Soir : la tripartite PS, MR et Ecolo, qui siège au gouvernement de la Fédération Wallonie Bruxelles, se serait discrètement entendue pour désigner les présidents ou vice-présidents des conseils d’administrations de plus d’une vingtaine d’organismes culturels de premier plan. En FWB, le pouvoir politique est légalement représenté (via la clé de répartition dite clé D’Hondt) par un administrateur, dans toute une série de CA d’organes culturels majeurs.

À l’Opéra royal de Wallonie ou à Charleroi Danse, la désignation des présidents ou vice-présidents du conseil d’administration est une prérogative qui échoue bel et bien au gouvernement de la FWB. Mais cela reste exceptionnel. Dans la majorité des institutions, le gouvernement a uniquement le droit de désigner ses représentants-administrateurs. Pas les présidents ou les vice-présidents ; les organes de gestion desdites institutions étant indépendants et souverains.

Se partager le gateau

Or, à en croire Le Soir, le gouvernement se serait arrogé ce droit, le 4 mars dernier, pour de nombreuses maisons culturelles. Partant probablement d’une intention louable d’alternance démocratique et de meilleure représentativité au sein des CA, cet accord pose problème sur le plan légal comme sur le plan humain.

La répartition faite le 4 mars aurait déjà commencé à créer des tensions dans plusieurs institutions, explique Le Soir, comme au Théâtre des Tanneurs (Bruxelles) ou au Mac’s (Mons). « Je suppose qu’ils se partagent le gâteau », commentait un président dans le quotidien, « c’est vraiment le sentiment qu’on a eu : un non-respect du droit et des conseils d’administration ».

AP (avec Belga)

Plus d'actualité